Recherche

Vatican News
Fidèles lors d'une messe dans une église de Turin en Italie. Fidèles lors d'une messe dans une église de Turin en Italie.   (ANSA)

La Comece appelle l'UE au dialogue avec les Églises

Tout en saluant les efforts pour une approche coordonnée et durable de l'UE contre la pandémie de Covid-19, la Comece -la Commission des épiscopats européens- exhorte les institutions européennes à davantage consulter les Églises et communautés religieuses, en ces temps où sont prises des mesures de restrictions à diverses échelles sur le Vieux continent.

Suite à la publication de la stratégie de la Commission européenne «Rester à l'abri de la COVID-19 pendant l'hiver», mercredi 2 décembre, la Comece rappelle l'engagement inscrit dans l'article 17 du Traité sur le Fonctionnement de l'Union européenne (TFUE). «Dans ce contexte, il est particulièrement crucial de consulter les Églises et les communautés religieuses lorsque des références qui concernent également les questions religieuses sont envisagées dans les documents de l'UE», relève la Commission des épiscopats européens.

Une critique de la méthode

Le document adopté par la Commission européenne recommande aux États membres «en cas de cérémonies, d’envisager d’éviter les assistances nombreuses ou de recourir à la diffusion en ligne, en télévision ou en radio, […] et d’interdire le chant choral». Tout en comprenant la préoccupation derrière la recommandation, la Comece critique la méthode de l’UE adoptée en fournissant une telle orientation

En outre, les épiscopats européens rappellent que l'article 17.1 TFUE souligne la compétence nationale exclusive pour déterminer les relations entre l'Église et l'État et la non-ingérence de l'UE dans ces relations. 


Impliquer les autorités religieuses

«Le manque de compétence de l'UE, a déclaré le père Manuel Barrios Prieto, secrétaire général de la Comece, devrait être une raison de plus pour les institutions de l'UE d'impliquer les autorités religieuses lors de l'examen de recommandations non contraignantes sur les questions liées aux célébrations religieuses, dans le plein respect de la liberté de religion».

Comme l'ont souligné les présidents des conférences épiscopales de l'UE dans un message récemment adressé à l'UE et aux États membres, «un élément crucial pour l'Église dans de nombreux États membres pendant la pandémie est le respect de la liberté de religion des croyants, dans le plein respect des exigences sanitaires».

«Les recommandations non contraignantes de l'UE en la matière, surtout si elles sont prises sans consultation des Églises et des communautés religieuses, peuvent mettre en péril les efforts déployés ces derniers mois par les États membres de l'UE, en collaboration avec les Églises et les communautés religieuses locales, pour garantir la mise en place de mesures sanitaires lors des célébrations, tout en évitant les violations de la liberté de religion», conclut enfin la Comece.

Père Barrios Prieto, secrétaire de la Comece

 

18 décembre 2020, 14:00