Recherche

Vatican News
Les drapeaux de l'Union européenne devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles. Les drapeaux de l'Union européenne devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles.  (REUTERS)

Les Églises européennes appellent l’UE à soutenir les États face à la pandémie

Dans le contexte actuel, dramatiquement marqué par le rebond de la pandémie de Covid-19, les Eglises européennes, réunies aujourd'hui par vidéoconférence avec Michael Roth, ministre d'Etat pour l'Europe au ministère fédéral allemand des Affaires étrangères, ont demandé à l'Union européenne de faire preuve de solidarité avec chaque Etat membre en soutenant la justice écologique, sociale et contributive.

Dans un communiqué commun, la Commission des conférences épiscopales de l'Union européenne (Comece), la Conférence des Églises européennes (CEC) et l'Église évangélique d'Allemagne (Ekd) indiquent qu'elles ont encouragé la présidence de l'UE à engager un dialogue efficace entre les États membres afin de progresser rapidement vers un accord sur le plan de relance.

«Un retard porterait gravement préjudice aux secteurs qui dépendent des fonds de l'UE pour atténuer l'impact de la crise du Covid-19 et aurait des répercussions négatives sur les membres les plus vulnérables de nos sociétés», ont souligné les membres de la délégation œcuménique. Ils ont également souligné l'importance de réaliser «une transition socialement juste, en conciliant la compétitivité et la croissance économique avec une économie et une société durables».

Agir de manière solidaire pour gérer les migrations

À la lumière du nouveau pacte de l'UE sur la migration et l'asile adopté par la Commission européenne en septembre dernier, les Églises ont accueilli favorablement l'idée de définir un nouveau cadre global visant à créer un mécanisme de gestion de la migration équitable et prévisible. La délégation œcuménique a également invité l'UE et ses États membres à agir de manière solidaire et responsable envers les migrants et les réfugiés, en soulignant que le sauvetage des personnes en détresse en mer est une obligation morale et juridique qui doit être respectée par tous.

La réunion a également été l'occasion de parler de la Conférence sur l'avenir de l'Europe à laquelle les Églises de l'UE ont offert leur volonté de participer et de «contribuer activement et de manière constructive» avec d'autres parties prenantes, en promouvant le dialogue et des politiques ciblées.

La réunion d'aujourd'hui fait suite à la réunion préparatoire tenue en juillet, au cours de laquelle les Églises de l'UE avaient présenté leur contribution commune sur le programme de la présidence allemande de l'UE à l'ambassadeur à la représentation permanente de l'Allemagne auprès de l'UE, Michael Clauss. Les discussions entre les Églises d'Europe et la Présidence du Conseil de l'UE se déroulent depuis des années conformément à l'article 17 du Traité sur le fonctionnement de l'UE (TFUE), qui appelle à un dialogue ouvert, transparent et régulier entre les institutions de l'UE et les Eglises.

Vatican News Service - TC

27 octobre 2020, 18:21