Recherche

Vatican News
Des drapeaux européens devant la Commission à Bruxelles. Des drapeaux européens devant la Commission à Bruxelles.   (ANSA)

«Retrouver espoir et solidarité»: l'exhortation des Églises d'Europe

Dans un message aux institutions européennes et aux États Membres de l'UE, les présidents des conférences épiscopales de l'Union Européenne lancent un appel pour développer «un esprit commun» et «une nouvelle mentalité» face aux défis contemporains, invitant à mettre la solidarité au cœur de l'action publique.

Vatican News

Dans un nouveau message destiné aux dirigeants européens, la Comece (la Commission des Épiscopats de la Communauté européenne) lance ce mercredi un appel afin de mobiliser les consciences, pour que la solidarité soit le moteur de l'action publique, en ces temps de crise multiforme. «La pandémie qui nous a frappés ces derniers mois a ébranlé nombre de nos certitudes et a révélé notre vulnérabilité et notre interdépendance» peut-on lire dans ce message signé par les présidents des conférences épiscopales des pays membres de l'Union Européenne. 

Les évêques européens réaffirment dans cet appel leur engagement en faveur de la construction européenne «qui a apporté paix et prospérité à notre continent, et en faveur de ses valeurs fondatrices que sont la solidarité, la liberté, l'inviolabilité de la dignité humaine, la démocratie, l'État de Droit, l'égalité et la défense et la promotion des Droits de l'Homme.»

Nos certitudes ébranlées

«La pandémie qui nous a frappés ces derniers mois a ébranlé nombre de nos certitudes et a révélé notre vulnérabilité et notre interdépendance, soulignent les évêques, relevant que les personnes âgées et les pauvres du monde entier sont ceux qui ont le plus souffert». La Comece déplore d'ailleurs que dans cette crise qui a pris le monde au dépourvu, «les pays européens ont d'abord répondu par la peur, en fermant les frontières nationales et extérieures, certains refusant même de partager entre eux les fournitures médicales dont ils avaient grand besoin». 

«Nous avons alors réalisé, comme l'a dit le Pape François, que nous sommes dans le même bateau et que nous ne pouvons nous sauver qu'en restant ensemble» écrivent encore les responsables des épiscopats européens, qui invitent à redécouvrir «l'esprit des Pères fondateurs». 

Une nouvelle mentalité 

Pour les évêques, l'Union européenne «ne dépend pas seulement de l'économie et des finances, mais aussi d'un esprit commun et d'une nouvelle mentalité» et représente même «une opportunité spirituelle de conversion». Ce nouveau paradigme n'est pas tant le retour d'une «vieille normalité», précise la Comece, mais bien la restructuration du modèle actuel de la mondialisation. Un modèle qui passe par le respect de l'environnement, l'ouverture à la vie, le souci de la famille ou encore la dignité des travailleurs.

Les évêques d'Europe rappellent par ailleurs que la solidarité est l'un des piliers de la Doctrine Sociale de l'Église, est est au cœur du processus d'intégration européenne. Dans ce contexte, les prélats expliquent ainsi que «le vaccin contre le Covid-19, lorsqu'il sera disponible, devra être accessible à tous, en particulier aux pauvres.»

Une crise qui doit nous rendre plus forts

La solidarité européenne doit également s'étendre «de toute urgence aux réfugiés qui vivent dans des conditions inhumaines dans les camps et sont gravement menacés par le virus» plaident encore les évêques d'Europe. Avec prudence mais réalisme, la Comece rappelle ainsi que «le Pacte sur la migration et l'asile présenté par la Commission européenne peut être considéré comme une étape vers l'établissement d'une politique européenne commune et juste en matière de migration et d'asile, qui doit être soigneusement évaluée». 

Les épiscopats européens rappellent enfin l'importance de respecter la liberté de religion, «en particulier la liberté de se réunir pour exercer leur liberté de culte, dans le plein respect des exigences sanitaires», un message qui a une résonance particulière alors que dans plusieurs pays de nombreux fidèles demandent aux autorités la possibilité de reprendre les célébrations religieuses en public. 

«Nous espérons que cette crise nous rendra plus forts, plus sages, plus unis, plus solidaires, plus soucieux de notre maison commune, et que l’Europe montrera au monde entier le chemin vers plus de fraternité, de justice, de paix et d'égalité» conclut cet appel, les évêques assurant les responsables européens de leur prière et de leur bénédiction. 

18 novembre 2020, 10:37