Cerca

Vatican News
Inspection des ossuaires au Cimetière teutonique. Inspection des ossuaires au Cimetière teutonique.  (ANSA)

Affaire Orlandi: des ossements du Cimetière teutonique en cours d’analyse

De nouvelles opérations ont eu lieu ce 20 juillet au Cimetière teutonique du Vatican, dans le cadre de l’affaire Emanuela Orlandi. Deux ossuaires ont été ouverts afin d’en examiner les restes, quelques jours après l’ouverture des tombes de deux princesses allemandes. Rien n’avait alors été découvert.

«À 9 heures ce matin, les opérations ont commencé de façon régulière au Cimetière teutonique dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Orlandi», a assuré ce 20 juillet Alessandro Gisotti, directeur ad interim du Bureau de Presse du Saint-Siège, dans une déclaration. «Comme indiqué dans le décret du Promoteur de justice de l'État de la Cité du Vatican, les opérations concernent deux ossuaires identifiés dans une zone adjacente aux tombes des princesses Sophie von Hohenlohe et Charlotte Federica de Mecklenburg».

Suite à un signalement anonyme, ces deux tombes ont été ouvertes le 11 juillet dernier afin de vérifier l'hypothèse selon laquelle elles pouvaient contenir les restes d'Emanuela Orlandi. Mais elles s’étaient révélées vides. Pour éviter toute incertitude, et sachant que le Cimetière teutonique se trouvait dans une zone de travaux il y a quelques décennies, la justice vaticane a donc décidé de poursuivre les investigations dans ces deux ossuaires contigus.

Suite des analyses le 27 juillet

«Giovanni Arcudi et son équipe - en présence de l'expert de confiance désigné par la famille Orlandi - analysent et étudient déjà les restes sur place selon des protocoles internationalement reconnus. Pour l'instant, il n'est pas possible de prévoir la durée de telles opérations, qui ont pour objectif de compléter l'analyse morphologique des restes trouvés dans les ossuaires», a expliqué Alessandro Gisotti.

«Les opérations au Cimetière teutonique se sont terminées à 15h00», a-t-il précisé un peu plus tard, dans une seconde déclaration. «Giovanni Arcudi et son équipe - en présence de l'expert de confiance désigné par la famille Orlandi - ont mis en lumière les restes présents dans les ossuaires, qui ont fait l'objet d'une première évaluation». La prochaine étape aura lieu dans une semaine: «conformément aux dispositions du Bureau du Promoteur de Justice du Tribunal de l'État de la Cité du Vatican, les opérations d'expertise se poursuivront le samedi 27 juillet, à 9 heures, avec une analyse morphologique approfondie des pièces contenues dans les ossuaires», a indiqué Alessandro Gisotti. 

Qui participe aux opérations? 

Celui-ci avait aussi précisé qu’«outre le professeur Arcudi et son équipe, le personnel de la Fabrique de Saint-Pierre travaille aujourd'hui au cimetière Teutonique pour l'ouverture et la fermeture des ossuaires, ainsi que le personnel du COS, le Centre opérationnel de sécurité de la Gendarmerie vaticane. Sont également présents le Promoteur de Justice du Tribunal de l'État de la Cité du Vatican, Gian Piero Milano, et son adjoint Alessandro Diddi, l'avocat de la famille Orlandi et le responsable des services de police judiciaire du Corps de la Gendarmerie».

Comme l’a enfin souligné Alessandro Gisotti, cette nouvelle opération manifeste «une fois encore la disponibilité du Saint-Siège envers la famille Orlandi. Une disponibilité démontrée, dès le début, en acceptant la demande de procéder à des vérifications dans le Cimetière teutonique, même sur la base d'un simple signalement anonyme».

20 juillet 2019, 11:54