Cerca

Vatican News
Exhumations de deux tombes du Cimetière teutonique du Vatican, jeudi 11 juillet 2019. Exhumations de deux tombes du Cimetière teutonique du Vatican, jeudi 11 juillet 2019.  (ANSA)

Affaire Orlandi: pas de restes humains dans les tombes du Cimetière teutonique

Rien n’a été découvert dans les tombes de deux princesses ouvertes ce matin dans le petit cimetière situé dans l’enceinte de l’État de la Cité du Vatican. L’opération visait à vérifier l'hypothèse selon laquelle celles-ci pourraient contenir les restes d'Emanuela Orlandi, la fille de quinze ans d'un employé du Vatican disparue mystérieusement dans le centre de Rome dans l'après-midi du 22 juin 1983.

Andrea Tornielli - Cité du Vatican 

Aucun reste humain n’a été retrouvé: aucun cercueil, aucune urne, aucun ossement. Les opérations d'ouverture des deux tombes qui ont débuté ce matin, après une prière du Recteur du cimetière teutonique, n’ont rien donné. Les recherches ont abouti à un résultat négatif.

L’inspection approfondie a commencé par l’ouverture de la tombe de la princesse Sophie von Hohenlohe. Un ample souterrain de 4 mètres sur 3,70 m complètement vide a été alors mis au jour. Se sont ensuite déroulées, les opérations d’ouverture de la seconde tombe-sarcophage, dédiée à la princesse Charlotte Frédérique de Mecklemburgo. Dans ce cas également, aucun reste humain n’a été trouvé. Les familles des deux princesses ont été tenues immédiatement informées des résultats des recherches. 

 

Le personnel de la Fabrique de Saint-Pierre était chargé de l'ouverture et de la fermeture des tombes, tandis que le professeur Giovanni Arcudi, assisté de son équipe, était chargé des potentiels prélèvements, en présence d’un expert nommé par l'avocat de la famille d'Emanuela Orlandi, lui-même présent, tout comme le frère de la jeune fille. Le promoteur de justice du Tribunal d'État de la Cité du Vatican, Gian Piero Milano, et son adjoint Alessandro Diddi, ainsi que le commandant du Corps de la Gendarmerie du Vatican, Domenico Giani, ont également suivi le déroulement des opérations.

«Pour un approfondissement ultérieur, informe le directeur par intérim du Bureau de presse du Saint-Siège, Alessandro Gisotti,- des vérifications de documents sont en cours concernant les interventions structurelles qui ont eu lieu dans la zone du Cimetière teutonique, d’abord à la fin du XIXe siècle, et plus récemment, entre les années 1960 et 1970». À la fin des opérations, a ajouté Alessandro Gisotti, «nous voudrions réaffirmer que le Saint-Siège a toujours témoigné de son attention et de sa proximité avec les souffrances de la famille Orlandi et en particulier de la mère d'Emanuela. Une attention démontrée (ce matin par le Saint-Siège) en acceptant la demande spécifique de la famille de faire des vérifications dans le Cimetière teutonique».

11 juillet 2019, 13:55