Cerca

Vatican News
Vue sur le Cimetière teutonique au Vatican Vue sur le Cimetière teutonique au Vatican  (AFP or licensors)

Affaire Orlandi: de nouvelles dispositions prises par la justice vaticane

La justice vaticane prévoit l’ouverture de deux nouvelles tombes au sein du Cimetière teutonique. Jeudi, aucun reste humain n’avait été découvert dans les tombes des princesses, ouvertes pour vérifier l'hypothèse selon laquelle celles-ci pourraient contenir les restes d'Emanuela Orlandi, la fille de quinze ans d'un employé du Vatican disparue mystérieusement à Rome en 1983.

Andrea Tornielli – Cité du Vatican

Le signalement anonyme à l’origine de l’opération de jeudi s’est révélé infondé. Les restes d’Emanuela Orlandi n’étaient pas sous les tombes des deux princesses mortes dans la première moitié du XIXème siècle.

Mais pour éviter toute incertitude après l’ouverture des deux tombes qui se sont révélées vides, la justice vaticane a pris de nouvelles dispositions concernant deux ossuaires qui se trouvent à l’intérieur du collège teutonique, dans une zone proche des tombes des deux princesses. C’est ce qu’a communiqué le directeur par intérim de la Salle de presse du Saint-Siège, Alessandro Gisotti, qui avait anticipé, dès jeudi, la poursuite de l’activité de recherche.

«Après les activités d’instruction débutées le 11 juillet dernier au Cimetière teutonique, se sont déroulées des vérifications tant de type documentaire que de caractère logistique dont ont émergé des travaux d’agrandissement du Collège teutonique effectués entre les années soixante et soixante-dix, comme le montrent des actes du Collège pontifical teutonique».

À cette période, poursuit Alessandro Gisotti, les travaux ont concerné toute la zone du Cimetière et du Collègue teutonique. «Il est donc possible que les dépouilles des deux princesses aient été transférées dans un autre lieu idoine du cimetière, et ainsi les vérifications induites (par la découverte de ces travaux) ont été effectuées avec le personnel compétent pour voir quelle était la situation à proximité des tombes. Ces inspections ont conduit à la découverte de deux ossuaires situés sous le sol d’une zone située à l’intérieur du Collège pontifical teutonique et refermée par une trappe.»

Nouvelle opération le 20 juillet

Le Promoteur de justice de l’État de la Cité du Vatican, Gian Piero Milano, a décidé de faire sceller immédiatement les deux ossuaires, «pour un examen successif et le recensement des ossements qui s’y trouvaient, toujours dans le cadre et selon les modalités requises par les activités d’instruction» a expliqué la Salle de presse.

Ces nouvelles opérations, expertises et éventuels prélèvements auront lieu le 20 juillet prochain à 9 heures, au Collège teutonique. Selon les dispositions établies par la justice vaticane, des experts du Bureau et ceux nommés par la famille Orlandi seront présents, ainsi que des spécialistes de la gendarmerie vaticane et des ouvriers déjà impliqués lors des opérations du 11 juillet.

Cette nouvelle initiative met en évidence la disponibilité du Saint-Siège et sa volonté de manifester sa proximité à la famille d’Emanuela Orlandi.

 

13 juillet 2019, 15:42