Recherche

Vatican News
Débat dans le cadre de la COP26 à Glasgow, le 11 novembre 2021. Débat dans le cadre de la COP26 à Glasgow, le 11 novembre 2021.  (REUTERS)

COP26: la délégation du Saint-Siège espère une «feuille de route claire»

La délégation du Saint-Siège à la COP26 a diffusé un communiqué, à la veille de la conclusion des débats de la conférence de Glasgow sur le réchauffement climatique.

Le communiqué rappelle que la délégation du Saint-Siège a cherché à relayer la pensée du Pape François, en «soulignant le visage humain de la crise climatique, son impact sur les plus pauvres et ceux qui ont le moins fait pour la provoquer».

«Les engagements ambitieux pris par les États pour limiter l'augmentation de la température moyenne mondiale à 1,5 °C au-dessus des niveaux préindustriels et pour fournir les ressources financières nécessaires à cet effet sont prometteurs et même essentiels pour la survie des communautés les plus vulnérables», est-il souligné. Ces engagements sont appréciés, mais il y a encore «beaucoup à faire» et il est important d'être «proactif dans la recherche de moyens efficaces pour mettre en œuvre les promesses faites».

Une initiative est nécessaire pour combler les lacunes

«Au cours de ces deux semaines, diverses "lacunes" sont apparues dans les domaines de l'atténuation, de l'adaptation et du financement, avertit la délégation. Les ressources mises à disposition pour ces trois aspects, qui sont fondamentaux pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris, devront être renforcées et renouvelées afin d'atteindre ces objectifs. Le Saint-Siège espère que la COP26 parviendra rapidement à un accord sur une feuille de route claire pour combler ces lacunes, les pays développés prenant l'initiative.»

La question de la prise en charge de la «dette écologique» des pays industrialisés vis-à-vis des pauvres est également soulignée.

«La délégation du Saint-Siège espère que les décisions finales de cette conférence seront inspirées par un véritable sens de la responsabilité envers les générations présentes et futures, ainsi que par le soin de notre maison commune, et que ces décisions répondront vraiment au cri de la Terre et au cri des pauvres », conclut la délégation, en martelant que «le temps presse» et que «cette occasion ne doit pas être gâchée», comme le Pape François l’a souligné dans sa lettre aux catholiques d'Écosse, publiée ce jeudi 11 novembre.


11 novembre 2021, 18:30