Recherche

Vatican News
Le Pape salue le personnel soignant durant son hospitalisation au Gemelli, le 11 juillet 2021. Le Pape salue le personnel soignant durant son hospitalisation au Gemelli, le 11 juillet 2021.  (Vatican Media)

Le Pape institue une fondation pour soutenir les hôpitaux catholiques

Le chirographe de François institue une fondation dédiée à l’assistance économique des structures sanitaires de l'Église. Elle sera dirigée par le président de l'APSA, Mgr Nunzio Galantino.

Vatican News

Dans un chirographe publié aujourd'hui, le Pape François a créé la Fondation pour les soins de santé catholiques, un organisme qui «offrira un soutien économique aux structures sanitaires de l'Église, afin de préserver le charisme des fondateurs, leur inclusion dans le réseau des structures analogues et méritantes de l'Église et donc leur finalité exclusivement bénéfique selon les prescriptions de la doctrine sociale».

Cette décision du Pape est une réaction à la crise qui touche diverses structures sanitaires gérées par des ordres religieux, qui se trouvent souvent dans l'impossibilité de continuer à les entretenir et se trouvent contraintes de les mettre en vente.

Cette nouvelle Fondation du Vatican, précise François, est une "Entité liée au Saint-Siège" afin qu'elle puisse «fonctionner sous son autorité souveraine et comme entité instrumentale de l'Administration du Patrimoine du Siège Apostolique, qui en assurera le gouvernement et tout ce qui est nécessaire à son fonctionnement». Avec le chirographe d'aujourd'hui, le Pape a également approuvé le Statut de la Fondation, qui sera dirigée par Mgr Nunzio Galantino, Président de l'APSA.

Une recherche de mécénat, afin de garantir l’accès des soins au plus grand nombre

L'objectif statutaire est donc de soutenir et de relancer les structures sanitaires détenues ou gérées par des organismes canoniques, en trouvant, également auprès de bienfaiteurs privés et d'institutions publiques et privées, les ressources financières nécessaires. La Fondation pourra réaliser tout type d'opération autorisée par la législation du pays dans lequel se trouvent les établissements de santé dans lesquels elle travaille, en cherchant à garantir le respect de la doctrine sociale et la durabilité économique. Les établissements de santé catholiques, qui pour diverses raisons ont du mal à aller de l'avant, pourront ainsi éviter des choix trop conditionnés par l'urgence.

«Nous essaierons d'éviter le risque que, même si elles ne le veulent pas, ces structures contribuent à transmettre une idée élitiste des soins de santé, réduisant le champ des soins offerts à tous et pour tous», a expliqué Mgr Galantino à Vatican News.

L'appel du Pape François durant sa propre hospitalisation

Le 11 juillet, lors de sa première apparition publique après son opération de l’intestin, le Pape François, s’exprimant depuis le balcon de l'hôpital Gemelli, avait déclaré: «En ces jours d'hospitalisation, j'ai fait l'expérience de l'importance d'avoir un bon service de santé, accessible à tous, comme il en existe en Italie et dans d'autres pays. Un service de santé gratuit qui garantit un bon service accessible à tous. Nous ne devons pas perdre ce précieux atout. Il faut l'entretenir ! Et nous devons tous nous engager dans cette voie, car elle est utile à tous et nécessite la contribution de chacun», a martelé le Pape, alors convalescent.

Après avoir adressé un encouragement aux médecins, à tous les agents et personnels de santé, il avait ajouté: «Même dans l'Église, il arrive parfois que certaines institutions de santé ne se portent pas bien économiquement à cause d'une mauvaise gestion. La première idée qui vous vient à l'esprit est de les vendre. Mais votre vocation en tant qu'Église n'est pas d'avoir de l'argent, c'est de rendre service et un service toujours gratuit. N'oubliez pas: sauvez les institutions libres», avait insisté François.

06 octobre 2021, 13:30