Recherche

Vatican News
La célébration d'intronisation du nouveau Patriarche assyrien. La célébration d'intronisation du nouveau Patriarche assyrien. 

Le cardinal Koch envoyé en Irak pour l'installation du Patriarche assyrien

Dans un message transmis par le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, le Pape François présente ses meilleurs vœux au nouveau patriarche catholicos de l'Église assyrienne de l'Orient, Mar Awa III, qui a pris ses fonctions lundi dernier à Erbil.

Tiziana Campisi - Cité du Vatican

Après s'être rendu en Irak pour représenter le Pape lors de l'intronisation du nouveau Catholicos-Patriarche de l'Eglise assyrienne de l'Orient Mar Awa III, le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, a effectué une visite œcuménique dans la plaine de Ninive dimanche dernier.

Lundi, lors de la célébration d'inauguration du Catholicos Patriarche de l'Église assyrienne de l'Orient, qui a eu lieu dans la cathédrale Saint-Jean-Baptiste à Erbil, le cardinal Koch a lu un message envoyé par le Pape François. «Que le Dieu tout-puissant accorde à Votre Sainteté d'abondants dons spirituels, afin que vous soyez un véritable pasteur de votre peuple et un constructeur infatigable de la paix et de la fraternité au service du bien commun», a souhaité le Pontife à Mar Awa III.

François a également assuré de ses prières pour que «les relations entre l'Église catholique et l'Église assyrienne de l'Orient puissent devenir toujours plus étroites, non seulement dans l'esprit fraternel de la coopération, mais aussi à travers l'approfondissement du dialogue théologique» qui «nous permettra de grandir dans la communion et de témoigner devant le monde de la vérité salvatrice de l'Évangile».

L'Église catholique et l'Église assyrienne de l'Orient sur le chemin de la communion

Le cardinal Koch a rappelé combien le Pape se soucie de l'Irak, qu'il a visité il y a quelques mois, en soulignant que l'Église assyrienne de l'Orient a ses racines dans ce pays. «Le retour de son siège en Irak, avec votre prédécesseur Mar Gewargis III, a marqué une étape courageuse de son histoire», a poursuivi le cardinal en s'adressant au nouveau Catholicos-Patriarche de l'Église assyrienne d'Orient.

«Grâce à vos vénérables prédécesseurs, les relations entre nos deux Églises se sont épanouies et Votre Sainteté a été étroitement associée à ce rapprochement, avec notamment le dialogue théologique auquel vous avez participé». Le Cardinal Koch a précisé que «le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens se réjouit de faire de nouveaux pas, tant dans le domaine théologique que pastoral, sur le chemin d'une unité qui n'est ni absorption ni fusion, mais communion dans la vérité et l'amour».

Enfin, le cardinal a remis à Mar Awa III un calice du Pape François, dans l'espoir qu'ils puissent un jour concélébrer «à l'autel du sacrifice, dans la plénitude de la communion eucharistique».

Les pas du cardinal Koch dans la plaine de Ninive

Accompagné du nonce apostolique en Irak, Mgr Mitja Leskovar, et de l'archevêque chaldéen de Mossoul Mgr Najeeb Michaeel, le cardinal Koch a célébré dimanche une messe dans l'église latine de Notre-Dame de l'Horloge à Mossoul ("Al-Saa'a"), rappelant la prière pour les victimes de la guerre présidée par le Pape le 7 mars sur la place Hosh al-Bieaa, appelée "Place de l'Église" en raison des quatre églises qui s'y trouvent, symbole du martyre chrétien en Irak, mais aussi symbole œcuménique de la coexistence des différentes traditions chrétiennes (chaldéenne, syrienne catholique, syrienne orthodoxe et arménienne apostolique) présentes dans le pays.

Au cours de sa visite dans la plaine de Ninive, le cardinal a visité le célèbre monastère syrien orthodoxe de Mar Mattai et l'hôpital Maryamana. Enfin, le cardinal Koch a assisté à un dîner organisé en son honneur par l'archevêché chaldéen à l'université catholique d'Erbil.

 

15 septembre 2021, 15:37