Recherche

Vatican News
Le nouveau patriarche de l'Eglise assyrienne d'Orient, Mar awa Royel, élu le 8 septembre 2021. Le nouveau patriarche de l'Eglise assyrienne d'Orient, Mar awa Royel, élu le 8 septembre 2021.  

L’Église assyrienne d’Orient a élu son nouveau patriarche

Le 122e patriarche de l'Église Assyrienne d’Orient vient des États-Unis et a étudié dans des académies catholiques, dont l'Institut Pontifical Oriental. Il s'agit de Mar Awa Royel, jusqu'à présent évêque du diocèse assyrien de Californie (USA) et secrétaire du Saint-Synode.

Avec Fides

Le patriarche est le premier originaire des États-Unis, la plus importante terre d'accueil de la diaspora assyrienne. Il a été élu mercredi 8 septembre par les 15 évêques de l’Église assyrienne d’Orient, réunis depuis lundi 6 septembre au sein du Synode électif convoqué à Ankawa, dans la banlieue d'Erbil, pour élire le successeur du Patriarche Mar Gewargis III, qui avait annoncé sa démission en février 2020, pour des raisons de santé, détaille l’agence Fides.

Né il y a 46 ans à Chicago, et donc fils de la diaspora assyrienne aux États-Unis, David Royel a été ordonné diacre à l'âge de 17 ans. Il a ensuite obtenu des diplômes en théologie sacrée à l'Université Loyola de Chicago (fondée en 1870 par les Jésuites) et à l'Université Sainte-Marie-du-Lac, également connue sous le nom de Séminaire Mundelein, l'institution historique chargée de la formation théologique et spirituelle des prêtres catholiques de l'Archidiocèse de Chicago. Il a ensuite obtenu une licence en théologie sacrée et un doctorat à l'Institut Pontifical Oriental de Rome.

David Royel avait été ordonné évêque par le Patriarche Mar Dinkha IV en 2008, prenant le nom d'Awa (qui signifie «père» en assyrien) et devenant le premier évêque assyrien né aux États-Unis.

Ouverture œcuménique

Son ouverture œcuménique et son implication directe dans les relations fraternelles avec l'Église catholique, qu'il a également supervisées en sa qualité de président de la commission pour les relations inter-ecclésiales de l'Église assyrienne de l'Orient, sont bien connues. L'une de ses contributions académiques est " Les mystères du Royaume : les sacrements de l'Église assyrienne de l'Orient " (2011), un traité sur la théologie de l'Église assyrienne de l'Orient concernant les sept sacrements, qui est également important en vue de possibles développements futurs dans le dialogue théologique en cours entre l'Église catholique et l'Église assyrienne de l'Orient.

En mars 2021 lors de sa visite à Erbil, le Pape François avait salué avec affection le Catholicos-Patriarche de l'Église assyrienne d'Orient, Mar Gewargis III, qui réside dans cette ville.  Selon les données de l’archevêché chaldéen d’Erbil, sur le million de chrétiens présents en Irak avant 2003, il n’en reste plus que 300 000 aujourd’hui, pour beaucoup réfugiés au Kurdistan, dans le nord du pays.

 

10 septembre 2021, 11:12