Recherche

Vatican News
Le saint rosaire et l'angélus célébré chaque jour à 12h00 par le cardinal Comastri, vicaire du Pape pour l'État de la Cité du Vatican. Le saint rosaire et l'angélus célébré chaque jour à 12h00 par le cardinal Comastri, vicaire du Pape pour l'État de la Cité du Vatican.   (Vatican Media)

Reprise de la prière du chapelet dans la Basilique Saint-Pierre

Le vicaire du Pape pour la Cité du Vatican a repris la récitation quotidienne du chapelet à midi en la basilique Saint-Pierre, depuis le 12 novembre. Il invoque la miséricorde de Dieu en ce temps d'épreuve, et appelle à faire «fructifier la prière dans les œuvres de bonté et de charité».

Le cardinal Angelo Comastri, vicaire général du Pape pour l'État de la Cité du Vatican, a repris jeudi 12 novembre à midi la récitation du chapelet dans la Basilique Saint-Pierre, diffusée en direct par le site Vatican News. Le rendez-vous, qui aura lieu du lundi au samedi, avait commencé le 11 mars comme proposition de moment de prière durant le premier confinement; fort de près de 66 rendez-vous, il s'était terminé le 29 mai.

Le chapelet change les cœurs

«C'est avec beaucoup de joie et de confiance que nous reprenons la prière du Saint Rosaire. Nous sommes dans la Basilique Saint-Pierre, à l’autel de Saint-Joseph, devant le Tabernacle du Très Saint Sacrement. Et nous saluons ainsi le propriétaire des lieux: "Seigneur Jésus-Christ, présent dans le Saint Sacrement de l'autel, nous t'adorons ici et dans toutes les églises du monde et nous te bénissons parce que par ta Sainte Croix tu as racheté le monde"», affirme à Vatican News, le cardinal italien également président de la Fabrique de Saint-Pierre.

Se tourner vers Marie Immaculée

Le cardinal Angelo Comastri raconte se tourner ensuite vers la Vierge: «Marie Immaculée, notre chère Mère, nous sommes plongés dans une grande affliction face à la propagation de l'épidémie et nos pensées courent vers vous avec confiance. Elle invoque pour nous de la part du Seigneur une intervention de son infinie miséricorde. Nous ne sommes pas dignes de l'invoquer parce que Dieu a mis tant d'énergie à notre disposition, et que nous l'avons transformée en bombes. Dieu nous a donné des mains pour nous aider et nous les utilisons souvent pour frapper ou voler. Dieu nous a donné la langue pour bénir et nous l'utilisons souvent pour maudire, critiquer, calomnier. Dieu nous a donné la capacité d'aimer et nous avons sali l'amour, le transformant en un caprice vulgaire et égoïste. Dieu nous a donné l'intelligence de lire le Livre de la Création avec émerveillement, et nous utilisons souvent notre intelligence pour attaquer et provoquer les forces de la Création. Nous nous punissons nous-mêmes de nos propres mains. Marie Immaculée, notre chère Mère, tourne vers nous tes yeux miséricordieux et apporte au Seigneur nos larmes de sincère repentir».

13 novembre 2020, 12:06