Recherche

Vatican News
La Bibliothèque du Vatican La Bibliothèque du Vatican 

Un nouveau site web pour la bibliothèque du Vatican

Le nouveau site web de la bibliothèque du Vatican est en ligne depuis le 16 juillet. Les procédures de demande de reproductions de manuscrits et d'autres documents ont été simplifiées. Le préfet, Mgr Pasini explique qu' «à cause de la pandémie, la présence physique devient plus difficile et le site se veut un lieu d'accueil, de collaboration et d'ouverture».

Fabio Colagrande - Cité du Vatican

Le site de la Bibliothèque du Vatican fait peau neuve : depuis 16 juillet, les internautes ont affaire à une nouvelle présentation et à de nouvelles fonctions. Les procédures de demande de reproductions de manuscrits et d'autres documents conservés à la bibliothèque ont été simplifiées et rendues plus intuitives. Le site permet l'interaction avec d'autres systèmes d'information connectés. C'est le cas des moteurs de recherche par catalogue et de la bibliothèque numérique, de la consultation du catalogue éditorial, de la gestion de twitter vu du web, du commerce électronique.

 

L'opération de stylisation est particulièrement appropriée en période de pandémie, lorsque les règles de sécurité sanitaire rendent l'accès physique au site plus difficile pour les universitaires. Le préfet de la bibliothèque du Vatican, Mgr Cesare Pasini, le confirme au micro de Vatican News:

Le graphisme évolue très rapidement dans ce type de communication numérique et nous avons donc été conscients pendant un certain temps qu'il fallait quelque chose de plus frais, plus agile et plus intuitif. Puis il y a eu de nouveaux modes, de nouveaux outils qu'il a fallu insérer et le site renouvelé offre ces nouveaux services très dynamiques. C'est en partie un site statique - il y a des textes à lire et des images à regarder - mais il y a aussi des recherches à faire et tout cela a nécessité une innovation que nous avons faite dans le nouveau site que nous venons de présenter.

Au premier plan de la "page d'accueil" se trouvent les outils permettant d'explorer les catalogues et la bibliothèque numérique. Ce n'est pas un choix aléatoire...

 Ceux qui entrent dans la Bibliothèque, par cette voie, veulent maintenant aussi savoir, voir, consulter et peut-être prendre des notes. Ce doit donc être le premier service qu'ils trouvent, ce doit être les premières belles choses qu'ils peuvent regarder, sur lesquelles ils peuvent être curieux, sur lesquelles ils peuvent faire des recherches. Vous pouvez ainsi vous attarder sur les médailles, les pièces de monnaie, les gravures, les estampes, les gravures, les manuscrits. On sait donc ce que l'on peut trouver dans la bibliothèque ou peut-être trouver quelque chose qu'on cherchait pour une étude particulière, mais on peut toujours se perdre dans les mille cultures, les mille langues que nous avons dans la bibliothèque dans nos trésors, les langues de l'histoire du monde.

Y a-t-il également des nouveautés pour le domaine dit "réservé" ?

Oui. Il s'agit d'un espace dédié aux communications liées à des demandes spécifiques. Il suffit de s'inscrire et vous êtes à l'intérieur. La nouveauté est une meilleure recherche parmi les titres de notre catalogue d'édition, donc pour les livres que nous publions en tant que Bibliothèque : des publications scientifiques, mais aussi d'intérêt immédiat, comme peut l'être l'agenda que nous imprimons d'année en année. Dans ce domaine, vous pouvez ensuite faire des demandes de reproduction de photos à des fins d'étude ou professionnelles. Il y a tout un flux pour faire ces demandes de manière très linéaire, pratique et utile. À partir de l'espace réservé, un utilisateur, un universitaire, une personne curieuse, peut alors poser les questions qui lui semblent utiles pour s'adresser à la Bibliothèque : compétences ou informations spécifiques qui l'intéressent.

Mgr Cesare, quelle est aujourd'hui l'importance du site web à votre service en tant que bibliothécaires du Pape ?

Nous sommes les bibliothécaires du Pape car la bibliothèque est la sienne et a été ouverte par sa volonté pendant de nombreux siècles. Nous voulons donc être vraiment au service de nos visiteurs avec un outil moderne et actualisé qui leur fournira immédiatement ce qu'ils recherchent ou peut-être même leur donnera quelque chose de plus. Avec le site, nous voulons nous faire connaître pour ce que nous sommes et ce que nous avons, et offrir un service qui atteindrait les frontières du monde. Le Pape François parle souvent du fait que nous devons atteindre les périphéries : ici, je pense qu'il n'y a rien de tel qu'un site en ligne pour nous permettre d'atteindre potentiellement toutes les frontières et tous les pays du globe, proches et lointains. Bien sûr, nous ne négligeons pas le service de présence à ceux qui viennent nous rendre visite et nous essayons de bien les servir. Mais surtout dans la période d'urgence sanitaire que nous connaissons, où la mobilité des personnes est limitée et où il est plus difficile pour beaucoup de venir directement à la Bibliothèque, ce site ouvert et communicatif, riche et attrayant, se veut un lieu important d'accueil, de collaboration et d'ouverture.

23 juillet 2020, 12:08