Recherche

Vatican News
Devant la cathédrale de Brasilia, Brésil, le 26 juillet 2020 Devant la cathédrale de Brasilia, Brésil, le 26 juillet 2020  (ANSA)

Brésil: le cardinal Czerny s’adresse au nom du Pape au Mouvement des sans-terre

À l'occasion de la Journée des travailleurs ruraux célébrée au Brésil le 25 juillet, le cardinal Michael Czerny, sous-secrétaire de la section des migrants du dicastère pour le Service du Développement humain intégral, a envoyé une lettre au nom du Pape François au “Mouvement des sans-terre” pour saluer les familles paysannes qui continuent à mener des actions de solidarité dans le pays.

Le scénario de la lutte a changé, mais l'esprit qui la nourrit est toujours le même. En plus de 35 ans d'existence, le "Mouvement Sem Terra" (Mouvement des sans-terre) a donné naissance à une centaine de coopératives et autant d'agro-industries le long des grands domaines du Brésil. Des terres improductives rendues fertiles pour au moins 370 000 familles paysannes, dans 24 des 26 États brésiliens, donnant forme à l'idée de réforme agraire qui intéresse le grand pays latino-américain depuis des décennies.

La solidarité est donc une valeur essentielle du Mouvement qui, en cette période de Covid-19, a distribué plus de 2500 tonnes de nourriture aux personnes dans le besoin, dans un pays très durement frappé par la pandémie (près de 2,5 millions de cas confirmés et 86 700 décès au 28 juillet). Un «beau geste de distribution» pour lequel le Pape a voulu remercier l'organisation brésilienne, à travers un message écrit à l'occasion de la Journée des travailleurs ruraux, le 25 juillet dernier, et signé, au nom de François, par le Cardinal Michael Czerny, Sous-secrétaire de la section des migrants du Dicastère pour le Service du développement humain intégral.

Voici le texte de la lettre, selon l’une de nos traductions:

Chers frères et sœurs !

Au nom du pape François et aussi de ma part, nous souhaitons exprimer notre joie devant le beau geste de distribution de nourriture que font les familles de la réforme agraire au Brésil en ce temps de Covid-19. Cette pandémie provoque beaucoup de douleur et de souffrance dans le monde entier, en particulier chez les personnes les plus pauvres et les plus exclues. Partager les produits de la terre pour aider les familles nécessiteuses en périphérie des villes est un signe du Royaume de Dieu qui engendre la solidarité et la communion fraternelle.

Quand Jésus a vu les foules affamées, il s'est rempli de compassion et a multiplié les pains pour satisfaire la faim des gens. Tout le monde a été nourri, et il y avait encore des restes (Mc 6, 34-44). Le partage produit la vie, crée des liens fraternels, transforme la société. Nous espérons que votre geste se multipliera et encouragera d'autres personnes et groupes à faire de même, car «Dieu aime ceux qui donnent avec joie» (2 Cor 9, 7).

Nous demandons à Dieu le Père de bénir les produits que vous partagez et de bénir également toutes les familles qui ont fait des dons et celles qui recevront de la nourriture. Que le Saint-Esprit vous protège du virus de la Covid-19, vous donne du courage et de l'espoir en cette période d'isolement social ! Et en ce jour des paysans, que le bon Dieu protège et bénisse toutes les familles qui travaillent la terre et luttent pour partager la terre et prendre soin de notre maison commune !

Cardinal Michael Czerny S.I.

28 juillet 2020, 13:47