Recherche

Vatican News
Léonard de Vinci, autoportrait, 1512. Léonard de Vinci, autoportrait, 1512.   (©Jakub Krechowicz - stock.adobe.com)

Léonard de Vinci au Vatican: une période romaine discrète

De Milan à Amboise, en passant par Paris ou Amsterdam, l’on célèbre partout cette année le génie Léonard de Vinci, à l’occasion du cinquième centenaire de sa mort. À Rome, les Musées du Vatican mettent en lumière une œuvre particulière de Vinci. La seule que renferment les collections pontificales: l’huile sur bois «Saint Jérôme dans le désert» (1492).

Entretien réalisé par Delphine Allaire – Cité du Vatican

Les années romaines de Léonard de Vinci sont très courtes : trois ans, de 1514 à 1517.

Il part travailler pour Julien de Médicis, frère du Pape Léon X, membre de la riche et puissante famille du même nom. Au Vatican, Raphaël et Michel-Ange sont tous deux très actifs à cette époque. Léonard ne se voit confier que de modestes missions. 

 

«Les Médicis m'ont créé, les Médicis m'ont détruit», écrivit Léonard de Vinci, pour souligner les déceptions de son séjour romain.

Dans la Ville éternelle, le génie florentin se cantonne au dessin et avance sur ses travaux en mathématiques et en sciences naturelles.  Il reste au Vatican, dans un appartement du Belvédère – sur les lieux actuels des Musées du Vatican-, jusqu’à la mort de Julien de Médicis. Il déménage ensuite au Château Saint-Ange, et quitte l’Italie pour la France en mai 1517.

Mathieu Deldicque, conservateur au Musée Condé à Chantilly, et auteur d’un «Que sais-je?» sur Léonard de Vinci. Le musée Condé qui expose, jusqu'au 6 octobre, un des joyaux de la collection de dessins de Léonard de Vinci: une Joconde nue. 

Entretien avec Mathieu Deldicque, conservateur au musée Condé
05 juillet 2019, 14:07