Cerca

Vatican News
De g. à dr. : card. Gualtiero Bassetti, Giuseppe Conte, card. Pietro Parolin, Sergio Mattarella, Maria Elisabetta Alberti Caselatti, Mara Carfagna - Rome, 14 février 2019 De g. à dr. : card. Gualtiero Bassetti, Giuseppe Conte, card. Pietro Parolin, Sergio Mattarella, Maria Elisabetta Alberti Caselatti, Mara Carfagna - Rome, 14 février 2019   (ANSA)

L’Italie et le Saint-Siège commémorent les Accords du Latran

Le 14 février, les 90 ans des Accords du Latran et le 35e anniversaire de l’Accord de modification du Concordat ont été célébrés à Rome, à l’Ambassade d’Italie près le Saint-Siège. À cette cérémonie officielle étaient présents plusieurs représentants des deux États concernés: le Président de la République italienne Sergio Mattarella, son Premier ministre Giuseppe Conte, ou encore le Secrétaire d’État du Saint-Siège, le cardinal Pietro Parolin.

Alessandro Guarasci – Cité du Vatican

Climat détendu et même «de grande écoute» entre l’Italie et le Saint-Siège, à l’occasion de cette rencontre au Palazzo Borromeo, à Rome. Outre le souvenir d’accords historiques, les représentants officiels des deux États ont abordé divers sujets d’actualité.

Immigration et politique internationale

Le cardinal Pietro Parolin s’est exprimé sur l’immigration, plaidant «pour une vision et une politique de l’intégration» permettant que le sujet soit pris en charge par tous. «C’est l’un des points sur lequel le gouvernement italien a insisté», a-t-il poursuivi, et à propos duquel le Saint-Siège a toujours affirmé que ce n’est pas le problème d’«un pays, mais de toute l’Europe».  D’autres thématiques internationales ont été abordées. «Évidemment, a déclaré le Secrétaire d’État du Saint-Siège, nous avons un peu fait un tour d’horizon des crises qui sont nombreuses dans le monde, en soulignant là aussi les correspondances» afin d’essayer de trouver une solution pacifique dans chaque cas.

Fermeture dominicale des commerces

La gestion des horaires d’ouverture des commerces, spécialement le dimanche, a également été présente dans les discussions. «De notre côté, a expliqué le cardinal Pietro Parolin, nous avons rappelé ce qui a toujours été la position du Saint-Père et du président de la CEI [Conférence épiscopale italienne], le cardinal Bassetti, c’est-à-dire que nous voulons que soit préservé le sens du dimanche, mais qu’il soit préservé surtout en faveur des personnes et des familles». Toutefois, a affirmé le prélat, «nous avons senti qu’il y aussi des problèmes de travail», saluant l’attention du gouvernement à ce sujet. Le cardinal Parolin a par ailleurs confirmé avoir rencontré le Vice-président du Conseil des ministres Luigi di Maio, qui était également présent, pour s’entretenir avec lui sur ces thèmes.

15 février 2019, 12:27