Recherche

Vatican News
Femmes et enfants dans la province éthiopienne du Tigré, à Mekele, la capitale, le 24 février 2021. Femmes et enfants dans la province éthiopienne du Tigré, à Mekele, la capitale, le 24 février 2021.  (AFP or licensors)

G20 Forum des femmes: le Pape les invite à encourager l’altruisme

Le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Saint-Siège, a salué au nom du Pape François les participantes au Forum des femmes du G20 en Italie, qui a lieu à Milan du 17 au 19 octobre, afin de «souligner le rôle des femmes dans la reprise post-pandémie».

«Ce Forum des femmes du G20 Italie est le bienvenu, notamment parce que notre monde a besoin de la coopération des femmes, de leur leadership et de leurs compétences, ainsi que de leur intuition et de leur dévouement», a commencé par affirmer le cardinal Pietro Parolin, citant des paroles de saint Jean-Paul II dans sa Lettre aux femmes du 29 juin 1995: «Les graves problèmes qui se posent verront, dans la politique de l'avenir, une participation croissante des femmes» et cela «obligera à reformuler les systèmes au profit des processus d'humanisation qui dessinent la "civilisation de l'amour"».

Le Pape François lui-même insiste souvent sur la «contribution irremplaçable des femmes dans la construction d'un monde qui soit la maison de tous» (Pape François, Discours à une délégation de l'American Jewish Committee, Vatican, 8 mars 2019).

Lutter contre la logique du gain immédiat 

Plus tôt cette année, il a souligné que «les femmes sont concrètes et savent tisser patiemment les fils de la vie» (Pape François, Homélie, Basilique saint-Pierre, 1er janvier 2021). Et, au milieu des défis sociaux, économiques et climatiques mondiaux d'aujourd'hui, les femmes peuvent aussi contribuer grandement à encourager ce sens de «l'altruisme» dont nous avons tant besoin pour prendre soin de notre maison commune et lutter contre la logique déstabilisante du gain immédiat. 

 

«En outre, il ne fait aucun doute que la solidarité et la coopération mutuelle entre les femmes et les hommes sont également cruciales pour la société. Avec leurs spécificités respectives, ils sont tous appelés à embrasser leur vocation commune à être des bâtisseurs actifs de la société», a poursuivi le cardinal italien au nom du Pape, évoquant à certains égards «un changement de paradigme» qui, loin d'être technocratique, «doit être guidé par un sens renouvelé de l'humanité et de la profonde dignité qui caractérise chaque personne humaine».

Une éducation de qualité, aux quatre coins du monde 

«Au nom du Pape François, je voudrais saisir cette occasion pour réitérer son vif encouragement à ce que chaque fille et chaque jeune femme, dans chaque pays, ait accès à une éducation de qualité afin que chacune d'entre elles puisse s'épanouir, développer son potentiel et ses talents et se consacrer au développement et au progrès de sociétés cohésives», a conclu le Secrétaire d’État du Saint-Siège.

Avec pour thème central «She-covery», l’événement organisé en partenariat avec l’Université polytechnique de Milan, met en évidence l’impact inégal de la pandémie de Covid-19 sur l’emploi des femmes. Seront aussi soulignés d’autres thèmes, tels que l’importance d’un accès égal à l’enseignement scientifique et technologique, la lutte contre le changement climatique, la nécessité d’une finance éthique, les systèmes de santé post-Covid-19, la diplomatie féminine et l’accès au capital, ainsi que des sujets axés sur les technologies tels que l’intelligence artificielle.

18 octobre 2021, 15:13