Recherche

Vatican News
Des femmes travaillant dans un atelier de haute couture près de Bordeaux, le 9 septembre 2021. Des femmes travaillant dans un atelier de haute couture près de Bordeaux, le 9 septembre 2021.  (AFP or licensors)

Le Saint-Siège veut contrer les inégalités femmes-hommes au travail

Lors d’un forum organisé par l’OSCE à Prague, le nonce apostolique en République tchèque a mis en valeur la nécessité d’un traitement égal des femmes et des hommes dans le monde du travail.

Tiziana Campisi - Cité du Vatican

À l’occasion de la réunion de clôture du 29e Forum économique et environnemental de l'OSCE sur la sécurité mondiale, la stabilité, le développement durable et l'autonomisation économique des femmes, qui s'est tenu à Prague ces 9 et 10 septembre, le représentant du Saint-Siège a demandé que les femmes bénéficient du même traitement économique que les hommes, en s’appuyant sur l’encyclique du Pape François Fratelli tutti.

Il reste encore beaucoup à faire pour qu'il n'y ait pas de «systèmes de protection sociale à deux vitesses qui entraînent des différences injustifiées entre les hommes et les femmes en termes de salaire, d'assurance et de sécurité sociale»: c'est ce qu'a déclaré Mgr Carlo Balvo, nonce apostolique en République tchèque et chef de la délégation du Saint-Siège, lors de cette réunion de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe).

Des progrès encore insuffisants

Mgr Balvo a reconnu que beaucoup a été fait dans le domaine de l'égalité au travail par les États participants et il a rappelé qu'il y a 10 ans, lors de la 18e réunion du Conseil des ministres de l'OSCE à Vilnius, il avait été reconnu que «la participation des femmes dans la sphère économique contribue de manière significative à la reprise économique, à la croissance durable et à la création de sociétés en cohésion» et qu'elle est donc «essentielle pour la sécurité et la stabilité de la région de l'OSCE».

Mais le nonce apostolique a noté que, «malgré les importants progrès accomplis, comme l'écrit le Pape François dans son encyclique Fratelli tutti, l'organisation des sociétés dans le monde entier est encore loin de refléter clairement le fait que les femmes ont exactement la même dignité et des droits identiques à ceux des hommes» et que, comme le dit Evangelii Gaudium, «doublement pauvres sont les femmes qui souffrent de situations d'exclusion, de maltraitance et de violence, car elles se retrouvent souvent avec moins de possibilités de défendre leurs droits».

Mgr Balvo a poursuivi en notant que le Pape François est tout aussi clair lorsqu'il aborde la question des salaires et a rappelé les propos tenus par le souverain pontife lors de l'audience générale du 29 avril 2015, appelant à «soutenir fermement le droit à un salaire égal pour un travail égal», et rappelant que les femmes et les hommes ont les mêmes droits.

Une reconnaissance méritée pour les femmes après la pandémie

«Comme cela a été constaté à plusieurs reprises au cours de ce cycle du Forum économique et environnemental, il est incontestable que les femmes ont été touchées de manière disproportionnée par les conséquences de la pandémie de Covid-19», a ajouté le nonce apostolique. «Leur contribution inestimable en tant que personnel de santé et leur présence dans divers secteurs du travail informel, ainsi que leur rôle crucial dans la garde des enfants, les ont placées en première ligne de la crise, leur imposant un fardeau particulièrement lourd», souligne-t-il.

Pour Mgr Balvo, il s'agit d'aspects qui doivent être pris en compte dans tout plan global de reprise après la pandémie de Covid-19. Enfin, le nonce apostolique a remercié les organisateurs de la réunion de clôture du 29e Forum économique et environnemental, les assurant de l'intérêt et de l'engagement continus du Saint-Siège pour la sécurité mondiale.

10 septembre 2021, 14:42