Recherche

Vatican News
L'attentat de vendredi a de nouveau visé la communauté chiite d'Afghanistan, ici à Kandahar. L'attentat de vendredi a de nouveau visé la communauté chiite d'Afghanistan, ici à Kandahar.  (AFP or licensors)

«La violence engendre toujours la violence», prévient François

Au terme de l’Angélus, l’évêque de Rome a évoqué les trois attentats qui ont eu lieu cette semaine en Norvège, Afghanistan et Angleterre.

Parlant de ces attentats, qui ont fait «de nombreux morts et blessés», le Pape a tenu à assurer les familles des victimes de sa sympathie, avant de s’adresser solennellement aux terroristes : «Je vous supplie, s'il vous plaît, d'abandonner la voie de la violence, qui est toujours perdante, qui est une défaite pour tous. N'oublions pas que la violence engendre la violence», a lancé le Saint-Père.

Mercredi, un homme de 37 ans a tué 5 personnes avec un arc et des flèches, dans la petite ville de Kongsberg, dans le sud-ouest du pays. D’abord soupçonné de radicalisation islamiste, le tueur a finalement été transféré en hôpital psychiatrique : il semblerait en effet que la maladie mentale ait été le moteur de son acte.

Vendredi, un attentat-suicide a visé une mosquée chiite de Kandahar, la ville-fief des Talibans au pouvoir, en Afghanistan. Revendiqué par l’État islamique, le carnage a fait une soixantaine de morts. La semaine dernière, une attaque similaire avait pris pour cible une mosquée chiite de Kundunz (nord-est). Une succession de massacres qui confirme la dégradation sécuritaire de ce pays, et la difficulté des Talibans à y faire face.

Et puis, toujours vendredi, c’est l’Angleterre qui, sous le choc, a appris le meurtre brutal d'un député conservateur, poignardé à mort lors d'une réunion régulière avec ses électeurs dans l'Essex. David Amess, 69 ans, a été attaqué durant une permanence parlementaire organisée dans une église méthodiste de Leigh-on-Sea, une ville balnéaire située à environ 62 kilomètres à l'est de Londres. La police locale a arrêté un homme de 25 ans sur les lieux et a officiellement déclaré aujourd'hui que le meurtre était un incident terroriste. Le suspect est un citoyen britannique d'origine somalienne et était connu des autorités britanniques comme une personne à risque de radicalisation. 

17 octobre 2021, 12:39