Recherche

Vatican News
Des manifestations réprimées par la police à Cali, la deuxième ville colombienne, le 22 mai. Des manifestations réprimées par la police à Cali, la deuxième ville colombienne, le 22 mai.   (AFP or licensors)

Colombie: François appelle à «un dialogue sérieux et des solutions justes»

En cette solennité de la Pentecôte, le Saint-Père a demandé que l'Esprit Saint éclaire tous les Colombiens qui traversent une période difficile, entre pandémie et grogne sociale marquée par des violences.

Il y a deux semaines, à l'issue du Regina Caeli, le Pape avait déjà fait part de son inquiétude face aux violentes manifestations en Colombie. En ce dimanche de Pentecôte, le Souverain Pontife s'est de nouveau tourné vers le pays pour appeler au dialogue et à la paix. «Je confie aux prières de chacun d'entre vous la situation en Colombie, qui continue d'être préoccupante», a t-il lancé aux fidèles réunis sur la place Saint-Pierre. 

«En cette solennité de la Pentecôte, a t-il poursuivi, je prie pour que le peuple colombien bien-aimé soit en mesure d'accueillir les dons de l'Esprit Saint afin que, par un dialogue sérieux, des solutions justes soient trouvées aux nombreux problèmes dont souffrent en particulier les plus pauvres à cause de la pandémie». François a demandé enfin «à chacun d'éviter, pour des raisons humanitaires, les comportements préjudiciables à la population dans l'exercice du droit de manifester pacifiquement». 

Nouvel appel au dialogue de l'Église colombienne

Depuis fin avril, la Colombie vit au rythme des manifestations, durement réprimées par la police, qui ont fait plus de 40 morts, essentiellement des civils. Tout est parti d'une réforme fiscale très contestée, un projet de hausse des impôts finalement retiré par le gouvernement. Une partie de la population colombienne, classes moyennes et personnes ayant basculé dans la pauvreté, proteste ainsi contre la politique générale du gouvernement libéral d’Ivan Duque. La pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 80 000 morts dans le pays y a accentué les inégalités sociales.

Le comité national qui coordonne les manifestations a appelé à deux nouvelles journées de grève et de blocage les 26 et 28 mai prochains, ce qui fait craindre de nouvelles tensions. Dans un message signé par le président de la Ccnférence des évêques colombiens, l'Église catholique a également lancé un nouvel appel au dialogue et à la concertation. «Le dialogue est le moyen de reconnaître ce qui doit toujours être respecté. Il est essentiel d'écouter, de comprendre et de résoudre efficacement les demandes de ceux qui ont manifesté pacifiquement, écrivent les évêques colombiens Ce n'est que de cette manière que nous pourrons construire ensemble la paix que nous souhaitons tous». 

23 mai 2021, 14:52