Recherche

Vatican News

«"Sœur eau" n’est pas une marchandise» rappelle le Pape

Le Saint-Père s’est exprimé ce dimanche à la suite de l’Angélus pour évoquer la Journée mondiale de l’eau, qui a lieu le 22 mars. Il a encouragé tous ceux qui s’engagent pour un meilleur accès à ce «don irremplaçable».

La Journée mondiale de l'eau, promue par l’ONU et célébrée chaque année le 22 mars, «nous invite à réfléchir à la valeur de ce don merveilleux et irremplaçable de Dieu», a expliqué François au terme de l’angélus de ce cinquième dimanche de Carême.

«Pour nous, croyants, "sœur eau" n'est pas une marchandise: c'est un symbole universel et une source de vie et de santé», a souligné le Saint-Père, regrettant que «trop de frères et sœurs» aient accès à une quantité d’eau insuffisante ou polluée. «Il est nécessaire de garantir une eau propre et des installations sanitaires pour tous», a demandé le Pape. Il a aussi encouragé et remercié les professionnels qui «travaillent pour cet objectif très important», avant de mentionner un organisme de son pays d’origine, l’Université de l’eau. François faisait probablement référence à l'Institut universitaire de l'eau et de l'assainissement (Instituto Universitario del Agua y el Saneamiento, UIAS) situé à Buenos Aires, récemment créé, qui offrira une formation universitaire dans ce domaine et dont le recteur est son ami Luis Liberman. «Un grand merci à vous, Argentins, qui travaillez dans cette Université de l'eau», a conclu le Pape.

Cette année, la Journée mondiale de l'eau a pour thème la signification de l'eau pour les populations, sa véritable valeur et la manière dont mieux protéger cette ressource vitale. 2,2 milliards de personnes à travers le monde vivent encore sans accès à de l'eau salubre.


21 mars 2021, 12:56