Recherche

Vatican News

Le Pape dénonce les mafias qui exploitent la pandémie

À l’issue de l’Angélus, le Pape a invité chacun à renouveler son engagement contre les structures de péché que sont les mafias.

Depuis la bibliothèque du Palais apostolique, le Pape a rappelé après la prière de l’Angélus que l’Italie célébrait une Journée du souvenir en mémoire des victimes de la mafia ce dimanche 21 mars, une date choisie en 2017 par les députés italiens car elle marque la fin de l’hiver et le début du printemps.

La mafia confond la foi et l'idolâtrie


Mais, «les mafias sont présentes dans différentes parties du monde», rappelle le Pape et elles «exploitent la pandémie», s’enrichissent grâce à la corruption, dénonce François.

Devant des fidèles du monde entier, le Pape a rappelé l’engagement de ses prédécesseurs contre les mafias. Saint Jean-Paul II dénonçait leur «culture de mort», tandis que Benoît XVI condamnait ces «chemins de mort». Pour le Pape, «ces structures de péchés, ces structures mafieuses contraires à l’Évangile, confondent la foi et l’idolâtrie».

Le Pape a invité ce dimanche à faire mémoire de toutes les victimes de la mafia et à renouveler son engagement personnel contre les mafias.

Depuis le début de son pontificat, le Pape François n’a cessé de lutter contre le fléau de la criminalité organisée, en se rendant en Calabre ou en Sicile. «On ne peut croire et être mafieux», s’exclamait-il dans une homélie prononcée à Palerme en septembre 2018, à l’occasion du 25e anniversaire de la mort du père Pino Puglisi, victime de la mafia. Il invitait alors à choisir la voie de l’amour et du service plutôt que celle de l’argent et du pouvoir.

L’été dernier, le Saint-Père a également demandé l’été dernier à ce que la figure de la Vierge Marie soit libérée de l'influence des mafias. 

21 mars 2021, 13:37