Recherche

Vatican News
Angélus Angélus  (ANSA)

Le Pape s'alarme de l'hiver démographique italien

François a évoqué la Journée pour la vie célébrée ce dimanche en Italie. Il en a profité pour confier sa préoccupation au sujet de la faible natalité que connaît le pays depuis plusieurs années.

Vatican News

L'Italie célèbre ce dimanche la Journée pour la vie sur le thème cette année de «Liberté et vie». «Je m'unis aux évêques italiens pour rappeler que la liberté est le grand don que Dieu nous a donné pour rechercher et atteindre son bien propre et celui des autres, à partir du bien premier de la vie» a déclaré le Pape François dans ses saluts, après avoir récité la prière de l'angélus.

 

«Notre société doit être aidée pour guérir de toutes les atteintes à la vie qui doit être protégée à chacune de ses étapes» a-t-il poursuivi avant de partager avec les fidèles réunis place Saint-Pierre sous la pluie une de ses préoccupations concernant l'Italie : «l'hiver démographique italien».

L'Italie perd des habitants

«En Italie, les naissances ont chuté et le futur est en danger» a mis en garde le Saint-Père. «Prenons en compte cette préoccupation et cherchons à faire en sorte que cet hiver démographique finisse et que fleurisse un nouveau printemps d'enfants» a-t-il ensuite souhaité.

Selon l'Istat, l'institut italien des statistiques, en 2019, le nombre de naissance a diminué de 4,5 % par rapport à l'année précédente, un record depuis l'unité du pays en 1860. Le solde naturel a été de – 214 000 personnes pour une population totale d'un peu plus de 60 millions d'habitants.

Appel aux législateurs

Dans une interview accordée à Vatican News, Mgr Filippo Santoro, archevêque de Tarente et président de la commission épiscopale pour les Problèmes sociaux, le Travail et la Paix, est revenu sur ce qui peut être fait pour la défense de la vie. «Témoigner que notre vie est précieuse», a-t-il expliqué. «Puis soutenir ceux qui font avancer la bataille pour la défense de la vie. En somme, il faut diffuser une culture de la vie. Ceux qui ont davantage de responsabilités peuvent faire plus cependant : ils doivent défendre la vie y compris avec les instruments législatifs» a-t-il précisé.  

07 février 2021, 17:16