Recherche

Vatican News

Le Pape au FIDA: «Soyons attentifs à ce qui profite à tous»

Un message video du Pape François a ouvert le 5e Forum des peuples autochtones organisé virtuellement cette année, à l'occasion du Conseil des gouverneurs, l'organe décisionnel suprême du FIDA, le Fonds international de développement agricole qui aide les populations rurales dans le monde.

Marie Duhamel - Cité du Vatican

L'Église continuera à marcher aux côtés des membres du FIDA et des représentants des peuples autochtones réunis pour quelques jours sur «la valeur des systèmes alimentaires indigènes: la résilience dans le contexte de la pandémie COVID-19», afin d’«exprimer notre conviction que la mondialisation ne peut signifier une uniformité qui ignore la diversité et impose un nouveau type de colonialisme».

Un esprit humble pour ajuster le monde


Au contraire, estime le Saint-Père, «le défi consiste plutôt à créer des alternatives basées sur la solidarité afin que personne ne se sente ignoré», sans que personne n’impose sa propre direction de manière écrasante, la considérant comme la seule correcte. «Nous savons bien que, lorsque les diversités s'articulent et s'enrichissent mutuellement, la communion entre les peuples s'épanouit et prend vie», rappelle François. Le Pape aimerait que soit promu «un développement qui ne considère pas la consommation comme un moyen et une fin, mais qui se soucie véritablement de l'environnement, qui écoute, qui apprend et qui est digne», une écologie intégrale en somme, dans laquelle la justice sociale se conjugue avec la protection de la planète.

Le Pape plaide pour l’humilité d’esprit. Ainsi seulement la faim pourra être éradiquée, ainsi pourra être fondée une société basée sur des valeurs durables «qui ne sont pas le fruit de modes passagères et de préjugés, mais de la justice et de la bonté».

Laisser un trésor et non une accumulation de déchets à ceux qui viendront après nous

Les participants à cette assemblée ont reçu ce midi les encouragement du Pape qui les invite à ne pas manquer d’amour pour le monde à construire pour demain «ensemble» afin qu’il puisse être transmis aux générations à venir «comme un trésor et non comme une accumulation de débris et de déchets».

«Soyons attentifs à ce qui nous profite à tous et c'est précisément ce qui nous permettra de traverser ce monde en laissant un sillon d'altruisme et de générosité, sans être blessés par l'immanence terrestre, désolés par le vide spirituel, paralysés par l'autoréférentialité ou attristés par l'individualisme» suggère le Saint-Père à la fin de son message. Le Pape qui demande à Dieu de bénir les peuples autochtones et les membres du FIDA qui s’efforcent de les aider dans des régions déshéritées, mais «gratifiées de la beauté qui vient du respect et de la vie avec la nature, une œuvre qui est venue des mains du Seigneur».

Né de la volonté des peuples autochtones d’un dialogue plus systématique avec les Nations unies, le forum des peuples autochtones qui en est à sa 5e édition, est organisé tous les deux ans en février au siège du Fonds international de développement agricole. «Le Forum vise à permettre au FIDA de mieux rendre compte de ses opérations, d'améliorer son efficacité au service du développement et d'assumer un rôle moteur parmi les organisations d'aide au développement» peut-on lire sur le site de l’organisation. 

02 février 2021, 14:00