Recherche

Vatican News
Aden, après l'attaque du 30 décembre 2020. Aden, après l'attaque du 30 décembre 2020.   (AFP or licensors)

Le Pape prie pour les enfants du Yémen

Après l’angélus du 1er janvier, le Pape François a exprimé sa préoccupation pour le sort des enfants yéménites, en proie à une guerre interne et externe, qui dure désormais depuis 2014.

«J'exprime ma tristesse et ma préoccupation face à la nouvelle escalade de la violence au Yémen, qui fait de nombreuses victimes innocentes, et je prie pour que des efforts soient faits pour trouver des solutions qui permettront le retour de la paix à ces peuples tourmentés. Frères et sœurs, pensons aux enfants du Yémen... Sans éducation, sans médicaments, affamés. Prions ensemble pour le Yémen», a exhorté le Souverain pontife argentin en ce premier jour de l’année.   

Le Yémen occupe une place régulière dans les appels du Pape. Lors de l’angélus du 28 juin dernier, François invitait déjà les fidèles à tourner leur prière vers le peuple du Yémen, «en particulier les enfants, qui souffrent en raison de la très grave crise humanitaire».

Mgr Paul Hinder, vicaire apostolique d’Arabie méridionale, appelait pour sa part début décembre à l’ouverture de couloirs humanitaires sûrs pour acheminer de l’aide humanitaire dans le pays meurtri. 

 

Attaque le 30 décembre 

Le conflit au Yémen oppose le gouvernement aux rebelles Houthis, qui lui ont raflé une grande partie du nord du pays, dont la capitale historique Sanaa en 2014. Le 30 décembre, une attaque meurtrière à l'aéroport d'Aden a visé les membres du nouveau gouvernement d'union nationale. Des explosions ont fait au moins 26 morts, dont trois humanitaires et un journaliste, ainsi que plus de 50 blessés

Cette attaque de mercredi a été condamnée notamment par l'ONU et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui a perdu trois humanitaires.

01 janvier 2021, 12:36