Recherche

Vatican News
Un membre des forces spéciales de l'autoproclamée armée nationale libyenne, loyale au maréchal Haftar, à l'est de Benghazi, le 6 novembre 2020. Un membre des forces spéciales de l'autoproclamée armée nationale libyenne, loyale au maréchal Haftar, à l'est de Benghazi, le 6 novembre 2020.   (AFP or licensors)

Forum du dialogue politique libyen: le Pape prie pour la paix et la stabilité

Un «événement important» selon le Pape, qui assure prier pour les délégués du forum et pour la paix et la stabilité dans le pays en guerre depuis 2011. Lundi 9 novembre, s’ouvre à Tunis sous égide onusienne un Forum de dialogue politique impliquant toutes les parties en conflit.

«Aujourd'hui à Tunis, les réunions du Forum de dialogue politique libyen vont commencer, en impliquant toutes les parties. Vu l'importance de cet événement, j'espère sincèrement qu'une solution aux longues souffrances du peuple libyen sera trouvée en ce moment délicat et que le récent accord de cessez-le-feu permanent sera respecté et mis en œuvre. Nous prions pour les délégués du forum, pour la paix et la stabilité en Libye», a déclaré le Pape, après plusieurs appels pour l’Ethiopie et l’Amérique centrale après l’angélus du dimanche 8 novembre.

Cette réunion «en face à face» qui se tient lundi 9 novembre à Tunis, avec l’appui de la Mission des Nations unies en Libye (Manul) fait suite à plusieurs pourparlers virtuels inter-libyens.

Le «Forum du dialogue politique libyen» (FDPL) est l’aboutissement des différentes médiations menées par l’ONU et des pays de la région pour trouver une solution politique et durable à la crise en Libye.

Des progrès dans l'application du cessez-le-feu

L’ONU qui salué la détermination des belligérants à mettre en œuvre le cessez-le-feu conclu le 23 octobre dernier à Genève. Les deux parties sont tombées d’accord sur la «mise en place d’un sous-comité militaire pour superviser le retrait des forces militaires vers leurs bases respectives et le départ des forces étrangères des lignes de front», a indiqué Stephanie Williams, chef de la Manul.

Comme progrès également, les liaisons aériennes rétablies «immédiatement» à Sebha et Ghadamès dans le sud. Une première réunion chargée de «réunifier les Gardes des installations pétrolières» se tiendra aussi le 16 novembre au terminal de Brega.

08 novembre 2020, 13:19