Recherche

Vatican News
La procession péruvienne au Seigneur des Miracles à Lima le 29 octobre 2019. La procession péruvienne au Seigneur des Miracles à Lima le 29 octobre 2019.  

Le Pape salue les Péruviens pour la procession du Seigneur des Miracles

En ce début du "mois pourpre au Pérou", en ce premier samedi d'octobre qui est le jour de la traditionnelle procession derrière l'image du Seigneur des Miracles, le Pape François s’est adressé dans une lettre à Mgr Carlos Castillo Mattasoglio, archevêque de Lima, et au peuple péruvien, «pour élever leurs prières vers le Crucifié en implorant sa miséricorde et la cessation de la pandémie qui touche aussi cette chère terre».

Dans la ville de Lima, comme dans tous les autres coins du Pérou, le mois d'octobre est marqué par une vénération spéciale du Seigneur des Miracles. «Jésus crucifié, fixé et immobile sur la croix, non pas par la force des clous, mais par son amour infini, est la plus belle preuve de l'amour de Dieu pour le peuple péruvien bien-aimé. Il se présente comme "l'Emmanuel", Dieu-avec-nous qui, en silence, va à la rencontre de son peuple pour lui donner vie et réconfort, et l'embrasser dans l'étreinte immuable de sa miséricorde et de son pardon», a signifié le Saint-Père.

Le miracle d'atteindre des milliers de cœurs

Depuis 332 ans, le Peuple de Dieu, uni à ses Pasteurs, accompagne le Crucifié, avec dévotion et espérance, dans la longue procession qui parcourt les routes de la capitale. «Cette année, le cortège ne pourra pas quitter les rues, mais cela n’empêche pas le Seigneur d'accomplir le miracle d'atteindre les milliers de cœurs bien disposés qui, avec une foi simple, reconnaissent que Dieu fait homme continue à marcher avec ses frères et sœurs sur le chemin douloureux de chaque époque, et continue à partager l'incertitude et la souffrance de tous, en particulier des plus pauvres, des exclus et des rejetés», a assuré l’évêque de Rome. 

 

Le Pape qui s’est dit ému «en pensant aux dures épreuves que tant de nos frères et sœurs doivent affronter à cause du virus, qui affecte non seulement leur santé mais aussi leur vie, augmentant les injustices, les souffrances, les malentendus qui frappent leur dignité personnelle, sans distinction d'appartenance religieuse». Face à la consternation et au sentiment d'impuissance qui frappe tout le monde, sans respect pour les personnes, le Souverain pontife argentin a rappelé combien il est important de regarder une fois de plus le Seigneur. «Il ne nous abandonne pas; Il nous appelle et nous embrasse avec un amour infini qui nous guérit, nous réconforte et nous sauve».

Le mois pourpre

Le Seigneur des Miracles est une image du Christ crucifié au Sanctuaire des Nazaréens de Lima (Pérou). En octobre, l'image du Christ crucifié déplace chaque année des millions de fidèles lors d'une extraordinaire procession qui parcourt les rues de Lima depuis 1687, en entraînant des bénédictions d'union, d'espoir, de ferveur catholique et de tradition. Le mois d'octobre s'appelle le «mes morado» (mois pourpre) car de nombreux édifices sont couverts de pourpre en hommage au Christ. 

03 octobre 2020, 11:02