Recherche

Vatican News
Le Pape lors de l'Angélus dimanche 9 février 2020 Le Pape lors de l'Angélus dimanche 9 février 2020  (Vatican Media)

Angélus: les fidèles appelés à apporter l’amour de Dieu à tous

Ce dimanche, le Pape est revenu sur l’Évangile du jour selon saint Mathieu: «Vous êtes le sel de la terre (…) Vous êtes la lumière du monde», lorsque Jésus recourt à un «langage symbolique» pour indiquer à ceux qui veulent le suivre, ici ses disciples, «certains critères pour vivre la présence et témoigner dans le monde».

Le Pape se propose ce dimanche une catéchèse sur les deux images proposées par Jésus, celle du sel et celle de la lumière.

Témoigner de l’honnêteté

D’abord, le sel, l’élément «qui donne de la saveur, qui conserve et préserve les aliments de la corruption», souligne François. Les disciples sont donc appelés à se tenir au loin de la «société des dangers, des germes corrosifs qui polluent la vie des personnes». Il faut résister au péché, «à la dégradation morale», en ne cédant pas «aux flatteries mondaines de l’arrivisme du pouvoir et de la richesse» mais en témoignant «des valeurs de l’honnêteté et de la fraternité», recommande le Pape.

Rencontrer son prochain

Pour François, le disciple se fait «sel» lorsque malgré les échecs quotidiens, il se relève «de la poussière de ses propres erreurs» pour recommencer chaque jour, «avec courage et patience», à chercher le dialogue et la rencontre avec les autres.

Le disciple se fait «sel» lorsqu’il ne recherche pas «le consensus et les applaudissements mais lorsqu’il s’efforce d’être une présence humble et constructive», en fidélité aux enseignements de Jésus venu non pour être servi, mais pour servir. «Une attitude dont nous avons tant besoin!», s’exclame François.

Faire briller la lumière du Christ

Quant à la lumière, deuxième image à laquelle recourt Jésus, elle disperse l’obscurité et permet de voir. Jésus est la lumière qui a dissipé les ténèbres, mais celles-ci «restent dans le monde et dans les individus», note le Pape. Pour cette raison, le chrétien a pour tâche de les disperser «en faisant briller la lumière du Christ et en proclamant son Évangile». Comment s’y prendre ? Le Pape explique que cette «irradiation» peut venir de nos paroles, mais surtout découler de nos bonnes œuvres. «Un disciple et une communauté chrétienne sont la lumière du monde lorsqu'ils dirigent les autres vers Dieu, aidant chacun à faire l'expérience de sa bonté et de sa miséricorde», souligne-il. Il suggère de faire «vivre sa foi en dehors des espaces étroits», d’aider à «éliminer les préjugés, la calomnie», et à apporter «la lumière de la vérité dans des situations entachées d'hypocrisie et de mensonges». Ainsi le disciple de Jésus se fait «lumière».

Une Église toujours évangélisatrice

Ce dimanche, Jésus invite donc, poursuit le Pape, à ne pas avoir peur de vivre dans le monde, même si l’on y rencontre parfois de conditions de conflit ou de péché. «Face à la violence, à l’injustice et à l’oppression, l’Église ne peut se refermer sur elle-même ou se cacher derrière la sécurité de son propre enclos. Elle ne peut pas abandonner sa mission d’évangélisation et de service», affirme François qui veut une Église qui «se dépense avec générosité et tendresse pour les petits et les pauvres» tout en écoutant le cri des derniers et des exclus «parce qu’elle est consciente d’être une communauté en chemin appelée à prolonger dans l’histoire la présence salvifique de Jésus Christ».

Le Pape demande enfin l’intercession de la Vierge Marie afin qu’elle aide les fidèles et lui-même à être “sel et lumière” au milieu des gens en apportant à tous en parole et en actes la Bonne Nouvelle de l’amour de Dieu.

09 février 2020, 11:49