Recherche

Vatican News
Des personnes déposent nourriture, vêtements et autres aides matérielles dans un lieu public de Tirana, en Albanie. Des personnes déposent nourriture, vêtements et autres aides matérielles dans un lieu public de Tirana, en Albanie.   (ANSA)

Séisme en Albanie: le soutien financier du Pape François aux sinistrés

Un premier don de 100 000 euros va être envoyé à l’Albanie de la part du Saint-Père, via le Dicastère pour le Service du Développement Intégral, afin d’aider la population affectée par le tremblement de terre du 26 novembre dernier.

À l’aube du 26 novembre, un tremblement de terre de magnitude 6,4  a frappé la côte nord de l'Albanie, dans la zone de la ville de Durres et du nord de la capitale, Tirana. À ce jour, des dizaines de personnes ont été tuées et au moins 600 blessées, mais il y a encore beaucoup d’habitants sous les décombres. Le séisme a causé d'énormes dégâts, notamment l’effondrement de bâtiments. Des centaines de personnes se trouvent donc aujourd’hui sans abri. Par l'intermédiaire du Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral, le Pape François a donc décidé d'envoyer une première contribution de 100 000 euros pour aider la population dans cette phase immédiate d'urgence.

Un «soutien paternel» de la part du Souverain Pontife

«C'est ainsi que le Saint-Père souhaite exprimer sa proximité spirituelle et son soutien paternel aux personnes et aux territoires touchés», peut-on lire dans le communiqué du Dicastère. «La somme sera utilisée dans les diocèses touchés par le tremblement de terre pour des travaux de secours et d'assistance, en accord avec la nonciature apostolique en Albanie». Lors de l'audience générale de ce mercredi, le Pape François a exprimé sa proximité envers le peuple albanais. «L'Albanie a été le premier pays d'Europe que je voulais visiter. Je suis proche des victimes, je prie pour les morts, pour les blessés, pour les familles. Que le Seigneur bénisse ce peuple que j'aime tant», a déclaré François. Rappelons que le Saint-Père s’était rendu en Albanie le 21 septembre 2014, pour un voyage apostolique d’une journée.

Outre cette aide du Dicastère, de nombreux réseaux et structures de l’Église catholique – conférences épiscopales, Caritas – sont mobilisés en faveur de l’Albanie.

Une véritable épreuve pour le pays

Le président de Caritas Albanie, Mgr Angelo Massafra, interrogé par Federico Piana, explique ainsi que «de nombreuses paroisses se rendent utiles pour aider, et de nombreux religieux apportent les biens de première nécessité et le confort dans les camps de personnes déplacées».  Pour l’évêque, ce séisme est «une catastrophe qui va exacerber les conditions déjà précaires de l'Albanie, tant du point de vue social que politique».

Mgr Massafra poursuit: «Plusieurs camps de réfugiés ont déjà été créés, le principal dans la ville de Durres. Je suis positivement frappé par cette générosité et je suis reconnaissant envers chacun des sauveteurs: nous devons retrousser nos manches et travailler dur pour relever l'Albanie et la rendre plus belle».

Concernant l’aide qui commence à arriver, le président de Caritas Albanie explique qu’elle est pour le moment entreposée dans des dépôts, à la demande de la protection civile, «pour éviter qu'elle ne soit gaspillée. Une coordination s'impose et c'est ce qui se fait: mais il est normal que dans les premiers jours de la tragédie, il puisse y avoir un certain chaos». Après la gestion de l'urgence, conclut-il, il faudra «penser à des projets plus structurels. Je suis sûr que le Seigneur et la solidarité à l'intérieur et à l'extérieur du pays nous feront sortir de ce moment de grand découragement».

28 novembre 2019, 15:29