Cerca

Vatican News
Icône représentant un jeune moine portant un moine âgé sur ses épaules. Elle a été distribuée dans l'avion. Icône représentant un jeune moine portant un moine âgé sur ses épaules. Elle a été distribuée dans l'avion. 

François dans l'avion: il pleuvait aux Émirats, un signe de bénédiction

Le Pape François, dans l'avion pour Abou Dhabi, salue les journalistes et leur remet une icône sur la relation entre jeunes et anciens.

Andrea Tornielli, depuis l'avion papal

Il pleuvait ce matin aux Émirats et la pluie, rare dans ce pays, est considérée comme un signe positif: «Espérons que tout se passe comme ça!». Le Pape François s'envolant pour Abou Dhabi, salue les journalistes qui l'accompagnent aux Émirats. Les propos de François ont été précédés de quelques mots du directeur par intérim du Bureau de Presse du Saint-Siège : «Saint-Père, il me semble que c'était hier - et c’était hier - nous étions sur le vol de retour du Panama. Parmi les nombreuses signaux de bienvenue, un membre de la communauté musulmane du Panama disait ceci: "Bienvenido Papa Francisco, hombre de Paz". C'est dans cet esprit je crois que vous êtes attendu aux Émirats, en tant qu'homme de paix, pour renforcer le dialogue».

Le Pape a d’abord remercié les journalistes pour leur présence, puis a dit: «Ce matin, j’ai appris qu’il pleuvait à Abou Dhabi et que c’est considéré comme un signe de bénédiction à cet endroit. Espérons que tout se passe comme ça».

François a poursuivi: «Je vous ai apporté une icône réalisée au monastère de Bose, une copie, pour que vous la rameniez chez vous. Elle porte sur le thème du dialogue entre les anciens et les jeunes. Je tiens beaucoup à ce sujet et je pense que c'est un défi».

L'icône, distribuée aux journalistes par le Préfet du Dicastère pour la Communication, Paolo Ruffini, représente un jeune moine portant sur ses épaules un moine âgé.

En saluant comme à son habitude chaque journaliste de façon personnelle, des gâteaux préparés par des religieuses qui assistent des malades pauvres ont été offerts au Pape. On a raconté au Saint-Père l'histoire d'un médecin des Émirats qui avait étudié en Italie et qui, en hommage à François, a décidé d'opérer gratuitement une centaine d'enfants victimes de la guerre au Yémen ces dernières semaines.

04 février 2019, 09:48