Version Béta

Cerca

VaticanNews
TOPSHOT-NICARAGUA-STUDENTS-PROTEST Manifestation violente au Nicaragua, le 22 avril 2018  (AFP or licensors)

Le Pape appelle à la fin des violences au Nicaragua

Au terme de la prière du Regina Coeli, ce dimanche 22 avril 2018, le Pape François a souhaité «que cesse toute violence» au Nicaragua, où plusieurs personnes ont été tuées lors de manifestations, cette semaine, contre une réforme des retraites.

Hélène Destombes - Cité du Vatican

C’est avec une profonde inquiétude que le Saint-Père observe les récents évènements dans le pays. «Je suis très préoccupé par ce qui se passe ces jours-ci au Nicaragua, où, suite à une protestation sociale, il y a eu des affrontements, qui ont même fait plusieurs victimes».

Le Saint-Père exprime ainsi sa «proximité dans la prière à ce pays bien-aimé», et s’unit aux évêques du pays «pour demander que cesse toute violence, que soit évité un bain de sang inutile et que les questions ouvertes soient résolues pacifiquement et avec le sens des responsabilités».

Des manifestations contre la réforme des retraites du président Daniel Ortega ont faits 11 morts jeudi, vendredi et samedi. Des centaines de personnes ont également été blessées dans ces manifestations, les plus violentes depuis 11 ans.

Appel des évêques à la réconciliation

Les évêques du Nicaragua ont appelé à «la réconciliation» et à «rechercher à tout prix la paix et la sagesse». Ils exhortent à «entendre le cri des jeunes qui revendiquent leurs droits et la voix de ceux qui se sont exprimé contre la réforme des retraites».

Ce dimanche, le président Ortega a assuré que son gouvernement allait renouer le dialogue. «Le gouvernement est totalement d'accord pour reprendre le dialogue pour la paix, pour la stabilité, pour le travail afin que notre pays ne soit pas confronté à la terreur que nous vivons en ces moments», a t-il déclaré à la télévision nationale.

22 avril 2018, 13:26