Recherche

Patinoire dans un marché de Noël du centre de Kiev, la capitale ukrainienne, le 21 décembre 2021. Patinoire dans un marché de Noël du centre de Kiev, la capitale ukrainienne, le 21 décembre 2021.   (AFP or licensors)

Ukraine: trente ans d'indépendance, une souveraineté fébrile

Alors que depuis quelques semaines, la Russie a placé des dizaines de milliers de militaires le long de la frontière russo-ukrainienne, le président ukrainien souhaiterait accélérer le processus d’adhésion de son pays à l’Union européenne et à l’Otan. L’Ukraine, mosaïque d’identités distinctes, a vu le récit de sa construction nationale renforcée depuis 1991, mais aussi menacée par son historique voisin russe.

Delphine Allaire - Cité du Vatican

Tension maximale et toujours aucun contact direct entre autorités russes et ukrainiennes. Alors que ce mardi Volodymyr Zelensky a exprimé sa frustration vis-à-vis des réticences de l’Otan et de l’UE à accélérer l’adhésion de son pays, Vladimir Poutine met de nouveau en garde ses rivaux occidentaux contre leur politique qu’il juge «menaçante».

L’Ukraine, indépendante depuis 30 ans, redoute depuis 2014 une atteinte à son intégrité territoriale de la part du grand voisin russe qui la considère comme son berceau historique. L’atteinte territoriale est déjà survenue dans les faits: le Donbass actuellement en guerre, et la Crimée, annexée il y a sept ans.

Alexandra Goujon, maître de conférences à l’Université de Bourgogne, politiste spécialiste de l’Ukraine, nous décrypte les subtilités de l’identité ukrainienne, entre ancrage dans le monde slave et aspiration européenne. Elle a publié «L’Ukraine. De l’indépendance à la guerre» en novembre 2021, aux éditions Le Cavalier bleu (176 p.).

Entretien avec Alexandra Goujon, politiste spécialiste de l'Ukraine
22 décembre 2021, 15:29