Recherche

Vatican News
La présidente grecque avec le président italien le 15 septembre 2021 au Quirinal à Rome. La présidente grecque avec le président italien le 15 septembre 2021 au Quirinal à Rome.  

Sant’Egidio: Athènes salue la collaboration italo-grecque dans les couloirs humanitaires

La présidente de Grèce en visite à Rome a échangé avec plusieurs réfugiés de la communauté de Sant'Egidio, saluant la collaboration entre Athènes et Rome dans les corridors humanitaires.

En visite dans les locaux romains de la communauté de Sant'Egidio, la présidente grecque, Katerina Sakellaropoulou, a rencontré jeudi matin des réfugiés arrivés par les couloirs humanitaires.

Après avoir visité la basilique de Santa Maria in Trastevere, où elle a été accueillie par le curé Don Marco Gnavi, Katerina Sakellaropoulou s'est rendue à l'école de langue et de culture italiennes de la Communauté de Sant'Egidio, fréquentée au fil des ans par des milliers d'immigrés et visant à l'accueil et à l'intégration.

Là, selon un communiqué, elle a rencontré quelques familles arrivées à Rome de Grèce, en particulier de l'île de Lesbos, à travers les couloirs humanitaires créés grâce au pacte signé par la Communauté de Sant'Egidio avec l'État italien en collaboration avec les autorités d'Athènes pour 300 réfugiés en situation particulièrement fragile. 

 

Étaient également présents à la réunion quelques Afghans récemment arrivés sur la péninsule et qui ont été accueillis par la Communauté. Enfin, la présidente grecque a discuté avec les dirigeants du mouvement catholique de la nécessité d'une réponse urgente en Europe à la pauvreté croissante des couches les plus faibles de la population en raison de la pandémie et de la nécessité d'une réponse au phénomène de l'immigration impliquant tous les pays de l'UE.

La valeur des corridors humanitaires a notamment été soulignée afin d'éviter que les réfugiés ne fassent l'objet d'un trafic. Enfin, l'importance de l'engagement pour la paix, tant de la part de la Grèce que de la Communauté, dans l'ensemble de la zone méditerranéenne et au Proche-Orient a été soulignée, avec une attention particulière aux urgences sociales et humanitaires causées par la crise afghane.

Le mercredi 15 septembre, elle avait également été reçue par son homologue italien Sergio Mattarella, qui quittera ses fonctions dans quelques mois.

16 septembre 2021, 15:35