Recherche

Vatican News
Collège du Sacré-Cœur de Beyrouth, dirigé par les Frères des Écoles Chrétiennes, le 25 juin 2021. Collège du Sacré-Cœur de Beyrouth, dirigé par les Frères des Écoles Chrétiennes, le 25 juin 2021.  

Caritas Liban et l’Œuvre d’Orient au chevet des écoles du Liban

Réintégrer 120 000 enfants vulnérables du Liban dans le système scolaire en contribuant à leurs frais de scolarité et soutenir 235 écoles chrétiennes et 6 universités pour qu’elles demeurent ouvertes, c’est l’ambition affichée par la Caritas au Liban associée à l’Œuvre d’Orient, dans un partenariat signé mercredi 21 juillet.

Delphine Allaire – Cité du Vatican

Caritas Liban et l’Œuvre d’Orient s’associent pour venir en aide au système scolaire libanais, en particulier aux élèves les plus vulnérables. Les deux ONG catholiques affichent 4 objectifs, selon des informations de Caritas Liban: ramener 120 000 enfants dans le giron de l’école, maintenir les établissements scolaires ouverts et opérationnels, créer un programme de collecte de fonds durables et tenir à jour la base de données de suivi de fonctionnement de l’école, des frais de scolarité et des familles en crise.

Il s’agit donc d’étendre la portée du programme Education Trust of Lebanon afin d'inclure davantage d'enfants et d'écoles en utilisant la base de données de l’Œuvre d’Orient et les connaissances contextuelles approfondies acquises par son personnel pour les 300 écoles chrétiennes francophones du pays. 

Frais de scolarité, carburant pour générateurs 

La phase 1 du programme permettra à Caritas Liban d'atteindre près de 120 000 étudiants avec des frais de scolarité partiels en moyenne de 30 euros par étudiant avec une fourchette de 20% à 90% du total des frais de scolarité.

Un deuxième volet de ce soutien financier consistera à aider les écoles elles-mêmes à payer le carburant pour les générateurs (les prix du carburant augmentent maintenant rapidement et sont de plus en plus chers pour les écoles, car ces frais doivent encore être payés en dollars alors que la monnaie libanaise se dévalorise rapidement), les assurances entretien et transport. Tous ces coûts ont doublé ou triplé et évalués aux prix internationaux. Cela sera «chargé» en plus du soutien aux étudiants à 35%. 

 

En collaboration avec L’Œuvre d’Orient cette réponse éducative entend freiner «la catastrophe éducative» en cours au pays du cèdre.

Plus d'un million d'enfants libanais déscolarisés

Selon la Caritas Liban en effet, depuis la pandémie, plus de 1,2 million d'enfants au Liban ne sont pas scolarisés. 

Au cours de la dernière année, les enfants libanais ont reçu un maximum estimé de 11 semaines d'écoles, avec un nombre encore plus faible de semaines dans les écoles pour les enfants syriens.

La pauvreté est un obstacle important à l'accès des enfants à l'éducation, car de nombreuses familles n'ont pas les moyens d'acheter du matériel d'apprentissage ou doivent compter sur les enfants pour assurer un revenu. De nombreux enfants au Liban ne sont pas scolarisés aussi depuis octobre 2019, lorsque des manifestations et des troubles civils ont touché de nombreuses régions du pays. La même année, plusieurs grèves d'enseignants ont eu lieu pour retarder le paiement des salaires, perturbant davantage l'apprentissage. La crise de l'apprentissage a été aggravée par un effondrement de la monnaie, l'explosion du port de Beyrouth et les mesures de confinement liés au Covid-19.  

Sauver le "phare éducatif libanais"

Dans une région marquée par les inégalités, les violences communautaires et le sous-enseignement, le Liban a toujours été un cas à part en raison de son système éducatif qui a contribué à une certaine ascension sociale, une convivialité entre les communautés religieuses, la réduction de l'extrémisme, et un accès pour tous, quelle que soit l'origine sociale ou la religion, à une éducation supérieure. Aujourd'hui, le secteur de l'éducation au Liban est en chute libre, et si aucune mesure rapide n'est prise, «le Liban perdra son rôle de phare de l'éducation, de la culture et de la diversité», déplore l’organisation catholique.

 

 

22 juillet 2021, 13:45