Recherche

Vatican News
Le cardinal Louis Raphaël Sako - archives mars 2021 Le cardinal Louis Raphaël Sako - archives mars 2021  (ANSA)

Irak : le cardinal Sako appelle les politiques chrétiens à l'union

Des élections législatives se tiendront le 10 octobre prochain en Irak : en vue de cette importante échéance, le cardinal Sako lance un vibrant appel à l’unité nationale et invite les politiques chrétiens à résister à la tentation du sectarisme.

«Il y a le besoin urgent d'un sursaut de conscience de la part des partis nationaux pour sauver ce qui peut l'être», assure le Patriarche de Babylone des Chaldéens, qui souligne l’écart entre le nombre de candidats chrétiens (34) et le nombre de sièges qui leur sont réservés au Parlement (5 sur 325). Cette dispersion est regrettable pour le cardinal : «il aurait été préférable, en effet, que les différentes formations chrétiennes s'entendent ensemble sur une liste unique de cinq personnes qui connaissent la réalité irakienne et coopèrent avec les autres parlementaires pour atteindre les objectifs du processus politique», en diffusant «un message national et humain commun», argue-t-il.

«Cette situation douloureuse ne changera pas si chacun ne prend pas conscience de ses responsabilités, en laissant de côté le fanatisme au profit du dialogue et de la participation à l'action commune», affirme le cardinal Sako ; au contraire, selon lui, la situation ne fera qu'empirer en termes «d'injustice, de marginalisation, de pauvreté et de migration». Et de rappeler les principes de base qui favorisent l’unité et la cohésion : la responsabilité, le respect de la diversité et la fraternité, celle-là même qu’a promue le Pape François lors de sa visite historique dans le pays en mars dernier.

«J'espère que les chrétiens répondront à cet appel à la responsabilité», a ajouté le patriarche chaldéen, d'autant plus que les intérêts communs ne manquent pas, et que les différences sont peu nombreuses. Enfin, le cardinal a annoncé que, «sans aucune intention de remplacer les partis», le Patriarcat est prêt à organiser dans chaque église «une rencontre de discussion et de dialogue» entre les politiques et les groupes de la société civile issus des différentes communautés chrétiennes, afin que «les chrétiens soient bien informés et ne se perdent pas».

Vatican News Service - IP

27 mai 2021, 14:35