Recherche

Vatican News
Une église détruite dans un village syrien. Une église détruite dans un village syrien.  

Un institut des chrétiens d’Orient à Paris, signe de liens historiques

Mieux faire connaître les chrétiens d’Orient et agir en leur faveur: telle est la double mission académique et diplomatique du nouvel Institut des Chrétiens d’Orient, qui ouvre ses portes jeudi 1er octobre à Paris.

Entretien réalisé par Delphine Allaire – Cité du Vatican

Des cours semestriels, des rencontres, des séminaires et des universités d’été sur la géopolitique des chrétiens d’Orient, la patrologie orientale ou encore la pensée chrétienne au Liban en seront quelques thèmes phares non exhaustifs. Des enseignements destinés tant aux néophytes qu’aux plus aguerris, tant aux particuliers qu’aux décideurs – ONG, diplomates, entreprises, cette nouvelle structure se présentant aussi comme «un lieu d’influence» en faveur de la défense des chrétiens d’Orient. 

 

L’institut s’inscrit par ailleurs dans une démarche historique bien particulière entre la France et les terres chrétiennes d’Orient; des relations dont les racines remontent aux Croisades et ont été développées au XVIème siècle. Ces liens pluriséculaires ne se rapportent pas qu’à la dimension religieuse, mais confèrent aussi à l’enjeu humain et civilisationnel, estime le directeur de l’institut, Antoine Fleyfel.

La tradition est ancienne: «N’oublions pas la présence au XVIIème et XVIIIème siècles de savants maronites au Collège de France, œuvrant sur l’orientalisme et la Bible polyglotte», rappelle le philosophe théologien franco-libanais. 

Entretien avec Antoine Fleyfel, directeur de l'institut
30 septembre 2020, 12:56