Recherche

Vatican News
Un bureau de change à Harare, la capitale du Zimbabwe, le 11 mars 2020. Un bureau de change à Harare, la capitale du Zimbabwe, le 11 mars 2020.  (ANSA)

Le Zimbabwe adopte un nouveau système de changes pour protéger sa monnaie

Les autorités zimbabwéennes ont opté pour un régime dit de “change flottant contrôlé” pour ralentir la dévaluation et l’inflation galopante du dollar zimbabwéen, qui ruine l’économie du pays.

Concrètement ce nouveau système de change va permettre aux monnaies de s’échanger librement entre les banques, et de fixer un taux de change véritable, a expliqué ce mercredi matin le ministre des Finances du Zimbabwe. Un système pour lutter contre le marché noir florissant de dollar zimbabwéen, mais surtout pour tenter d'endiguer la terrible crise économique qui sévit au pays depuis une vingtaine d’années. 

Il y a un an le pays a réintroduit le dollar zimbabwéen, abandonné au profit du dollar américain en 2009. Malgré les efforts des autorités, la monnaie s’est effondrée par rapport au billet vert. 

Conséquences directes de l’inflation et de la dévaluation : le pays a renoué avec les pénuries de produits alimentaires, carburant, médicaments ou encore électricité. Le président Emmerson Mnangagwa est arrivé au pouvoir en 2017 après 4 décennies de Robert Mugabe, avec la promesse de réoxygéner l’économie du pays, mais aujourd’hui le taux de chômage dépasse toujours les 90%.  

11 mars 2020, 17:41