Recherche

Vatican News
La sécheresse en Australie affecte dangereusement les cultures de riz, sorgho et coton. Image d'illustration. La sécheresse en Australie affecte dangereusement les cultures de riz, sorgho et coton. Image d'illustration.   (AFP or licensors)

La sécheresse en Australie impacte le secteur agricole

L’année 2019 fut la plus chaude et la plus sèche jamais enregistrée en Australie. Les conséquences sont directes pour l'île-continent, outre les incendies qui ont ravagé une partie de la Nouvelle-Galles du Sud, le secteur de l’agricole est gravement touché par ces conditions météorologiques extrêmes.

Selon le ministère de l’Agriculture australien, jamais le niveau de production n’avait été aussi bas depuis 1980, date de la mise en place des données statistiques. Les productions de cultures de sorgho, de riz, de coton, devraient chuter de 66 % lors de la récolte de cet été. Les précipitations arrivées tardivement, au début du mois du février, furent les plus fortes pluies enregistrées depuis une trentaine d’années, mais elles n’ont pas permis de soulager les agriculteurs. 

Cela fait plusieurs années consécutives que la sécheresse affecte le secteur agricole, mais l'année 2019 est à marquer d’une pierre blanche. La dernière fois qu'il a si peu plu sur l'île, c’était en 1902. Une sécheresse cumulée à des chaleurs extrêmes. Le pays a enregistré une hausse moyenne sur l'année supérieure de 0.2 degrés au précédent record de chaleur établi en 2013. 

Plusieurs experts avertissent que la sécheresse est directement liée au changement climatique. Une situation inquiétante pour l’Australie, où l’agriculture représente environ 3 % du PIB. 

Du côté des associations australiennes de défense de l’environnement, on blâme le Premier ministre conservateur Scott Morrison qui campe sur ses positions: sans renier le réchauffement climatique, il opte pour une politique qui favorise l’emploi et défendait encore en décembre l’industrie charbonnière, forte émettrice de gaz à effet de serre. 

75% des Australiens touchés par les incendies

Les trois-quarts des Australiens, soit près de 18 millions de personnes, ont été touchés par les récents feux de forêts, selon une étude publiée mardi 18 février, qui souligne la chute de la côte de confiance du gouvernement.

Cette étude, menée auprès de 3 000 personnes, montre que 14% de la population adulte, soit près de trois millions d'habitants, a été directement impactée par cette crise. Ils ont été contraints d'évacuer leur maison ou vu leurs domiciles être détruits ou endommagés par les flammes. Quelque 15 millions d'Australiens ont été affectés de manière indirecte par ces feux, parce qu'ils ont respiré des fumées toxiques ou du modifier leurs projets de vacances.

18 février 2020, 13:02