Recherche

Vatican News
Destruction d'une statue de la Vierge lors des attentat de Colombo, au Sri Lanka Destruction d'une statue de la Vierge lors des attentat de Colombo, au Sri Lanka 

Sri Lanka: célébration des messes et réouverture des écoles catholiques

Les catholiques du Sri Lanka ont assisté à la messe ce dimanche dans les églises de Colombo. Et les écoles catholiques qui avaient fermé leur porte à la suite des attaques à Pâques accueilleront les élèves le 14 mai.

Hélène Destombes - Cité du Vatican

Pour des raisons de sécurité, à la suite des attaques perpétrées le dimanche de Pâques, qui ont fait 258 morts et environ 500 blessés, les églises étaient restées fermées. «Aucune messe ne sera célébrée dans aucune église» avait déclaré le cardinal Malcolm Ranjith, qui avait suivi le conseil des forces de sécurité craignant de nouvelles attaques. Le dimanche 5 mai dernier, la télévision nationale avait toutefois retransmis en direct la célébration eucharistique présidée par l’archevêque de Colombo.

Cette mesure de précaution a été levée dans toutes les églises catholiques de Colombo et, a annoncé le cardinal Ranjith, une messe spéciale sera célébrée le 16 mai dans la soirée à Negombo, au nord de la capitale, à la mémoire des victimes. «Ce sera la première fois qu'une messe en plein air aura lieu, après l'explosion qui a visé l'église de San Sebastiano» faisant plus de 100 morts, a indiqué l’archevêque de Colombo.

Les écoles catholiques s’apprêtent à rouvrir leur porte   

Les écoles gérées par l'Église sont encore fermées, mais à partir de mardi prochain elles accueilleront de nouveau les élèves. Toutes les écoles publiques - plus de 10 000 au total - ont en revanche repris les cours le 6 mai dernier, sous haute sécurité. La police était déployée en masse devant les établissements.

Après les attentats, les autorités ont lancé une vaste offensive sécuritaire. Au moins 56 suspects sont toujours en détention, selon la police et 600 étrangers, dont 200 prédicateurs musulmans ont été expulsés du pays.

Un contrôle stricte imposé aux mosquées du pays

Ce vendredi, le gouvernement a demandé aux responsables des mosquées de remettre des copies de leurs prêches et de faire preuve de fermeté envers les extrémistes religieux.

Les attaques suicides du 21 avril dernier ont visé des églises mais aussi trois hôtels de luxe à Colombo. Elles ont été revendiquées par les djihadistes de l’État islamique (EI). Selon la police, tous les membres de la cellule responsable des attentats sont morts ou ont été arrêtés.

Après les attentats, le Pape François avait exprimé sa «proximité spirituelle et paternelle au peuple du Sri Lanka», un pays qu'il avait visité en janvier 2015.

(Avec Fides et AFP)

10 mai 2019, 17:01