Version Béta

Cerca

VaticanNews
En Europe, une personne sur cinq a plus de 65 ans. Image d'illustration. En Europe, une personne sur cinq a plus de 65 ans. Image d'illustration.  (Vatican Media)

L’Europe, plus que jamais le Vieux continent

Depuis 1975, 60 millions de personnes sont venus grossir les rangs de l’Union Européenne des 28. Cependant, derrière cette évolution démographique se cache un continent plus que jamais vieillissant.

Marine Henriot - Cité du Vatican

En une quarantaine d’années, l’Union Européenne (UE), en comptabilisant la population des 28 pays, Royaume-Uni compris, a connu une croissance démographique de 60 millions de personnes, indique le rapport sur l’évolution de la famille en Europe, réalisé par l’Institut de politique familiale, avec Eurostat. Aujourd’hui, l’UE à dépassé les 511,8 millions d’habitants. Au cours des 10 dernières années (2007-2017), la population européenne a donc augmenté de 13,5 millions de personnes.

Une population européenne inégalement répartie

Ces deux dernières décennies, la croissance de l’UE est presque entièrement due à trois poids lourds européens: la France, le Royaume-Uni et l’Espagne. A eux seuls, ces pays représentent 82%, soit 23,3 millions de personnes, de l’augmentation de la population. Au contraire, huit pays de l’UE ont vu leur population diminuer. C’est la Roumanie qui connait le plus fort déclin démographique, le pays de l’Est a perdu près de 3 millions de personnes.

Selon Eurostat, une nouvelle tendance apparaît ces deux dernières années: alors que les Européens font de moins en moins d’enfant, la totalité de la croissance démographique est désormais due à la l’immigration.

Une population vieillissante

Les chiffres sont pour le moins éloquents. Chaque jour en Europe,  il y a 433 nouveaux jeunes de moins de 15 ans et presque 4 766 nouveaux séniors, âgés de plus de 65 ans. Quand les jeunes n’atteignent pas les 16% de la population totale, les plus de 65 ans représentent eux presque 20%, soit 80 millions de jeunes contre 100 millions de séniors. En Europe, une personne sur cinq a plus de 65 ans

Si la population européenne continue d’augmenter grâce à l’immigration, le continent se retrouve aujourd’hui face à un problème de taille: une population de plus en plus âgée. 25 millions d’européens ont plus de 80 ans, représentant 5,1% de la population.

C’est l’Italie qui rafle la palme du pays le plus âgé, avec une personne sur quatre de plus de 65 ans. A son extrême, l’Irlande, avec une personne sur huit. L'âge moyen des Européens est de 42 ans. Un chiffre à comparer avec celui des autres puissances, 37,4 ans pour les Chinois, 37 ans pour les Américains et 39,6 ans pour les Russes.

Explications 

L’origine de cette europe vieillissante est simple: les gens vivent de plus en plus longtemps. Avec une élévation générale du niveau de vie et de l’accès aux soins, l’espérance de vie chez les femmes est en moyenne de 83,6 ans, 78,2 ans pour les hommes. Ces dernières années, les femmes ont gagné 6 ans d’espérance de vie, 8 ans de plus pour les hommes.

En Europe, soleil rime avec espérance de vie. Les pays où l’on vit le plus longtemps sont l’Espagne et l’Italie, où l’on meurt en moyenne à plus de 83 ans.

Conséquences

Si la croissance continue à ce rythme, en 2050, il y aura un jeune pour deux personnes âgées. Près d'une personne sur trois (28,5% de la population) aura plus de 65 ans (150,6 millions de personnes) et la population de plus de 80 ans sera de 11%.

Une tendance qui a des conséquences directes sur l’économie du continent tout entier. Une augmentation des dépenses de santé, une difficile gestion des retraites mais aussi une marché du travail modifié avec une main d’oeuvre en déclin et vieillissante.

24 mai 2018, 18:34