Recherche

Vatican News
Le cardinal Rainer Maria Woelki, archevêque de Cologne Le cardinal Rainer Maria Woelki, archevêque de Cologne 

Allemagne: le cardinal Woelki fait une pause, mais le Pape lui redit sa confiance

Après avoir examiné les résultats de la visite apostolique au sein de l'archidiocèse de Cologne concernant le traitement des cas d'abus, le Saint-Père accepte la demande de pause de son archevêque, le cardinal Rainer Maria Woelki. La démission de deux évêques auxiliaires, Mgr Puff et Mgr Schwaderlapp, est en revanche rejetée.

Vatican News

Le Pape François a accepté la demande du cardinal Rainer Maria Woelki de passer «un temps spirituel hors du diocèse», de la mi-octobre jusqu'au début du Carême de l'année prochaine, tout en réaffirmant qu'il continue de compter sur lui. L’annonce a été faite dans un communiqué de la nonciature apostolique en Allemagne, publié par l'archidiocèse de Cologne et la conférence épiscopale allemande.

Le communiqué mentionne des décisions du Saint-Père effectuées après avoir pris «bonne note» des résultats de la visite apostolique effectuée dans l'archidiocèse par le cardinal-archevêque de Stockholm, Anders Arborelius, et l'évêque de Rotterdam, Mgr Johannes van den Hende, du 7 au 14 juin dernier, afin d’examiner une situation pastorale complexe, marquée par la question des abus.


Accusations contre le cardinal Woelki réfutées

En ce qui concerne le cardinal Woelki, la déclaration indique que «rien ne prouve qu'il ait agi à l'encontre de la loi dans le traitement des cas d'abus sexuels». Les accusations portées contre l’archevêque de Cologne pour avoir couvert ces cas ont été réfutées par la documentation examinée par le Saint-Siège et par les faits qui sont apparus entre-temps. Selon la déclaration, «la détermination de l'archevêque à s'attaquer au crime d'abus, à prendre soin des victimes et à promouvoir la prévention» a émergé. «Toutefois, dans sa gestion globale de la question, le cardinal Woelki a également commis de graves erreurs, souligne le communiqué, notamment en termes de communication. Cela a essentiellement contribué à la crise de confiance dans l'archevêché».

Une pause pour un temps de réconciliation

La semaine dernière, le Pape François a reçu le cardinal Woelki pour une long entretien. «Le Saint-Père, indique le communiqué de la nonciature, compte sur le cardinal Woelki» et «reconnaît sa loyauté envers le Saint-Siège et son engagement en faveur de l'unité de l'Église. En même temps, il est clair que l'archevêque et l'archidiocèse ont besoin d'une pause, d'un temps de renouvellement et de réconciliation». D'où la décision d'une période d'éloignement du diocèse pour le cardinal. Jusqu'à son retour, l'évêque auxiliaire Rolf Steinhäuser s'occupera de l'archidiocèse en tant qu'administrateur apostolique sede plena.

Démissions des évêques auxiliaires rejetées

En revanche, le Souverain Pontife, après avoir examiné les informations reçues des visiteurs apostoliques, a décidé de ne pas accepter la démission des deux évêques auxiliaires de Cologne, Mgr Dominikus Schwaderlapp et Mgr Ansgar Puff. Le communiqué de la Nonciature précise que «des fautes de gestion ont été constatées dans les deux cas, mais pas l'intention de couvrir les abus ou d'ignorer les victimes». Pour cette raison, Mgr Puff reprendra sa fonction immédiatement, tandis que Mgr Schwaderlapp a demandé et obtenu du Pape qu'il soit autorisé à exercer son ministère pastoral pendant un an dans l'archidiocèse de Mombasa, au Kenya, avant de reprendre son travail à Cologne.

24 septembre 2021, 15:19