Recherche

Vatican News
Domaine du pensionnat autochtone de Marieval, au Canada. Domaine du pensionnat autochtone de Marieval, au Canada.   (AFP or licensors)

Autochtones: collecte de l’Église canadienne pour la réconciliation

Le président de l’épiscopat canadien, Mgr Richard Gagnon, s’est adressé dans une lettre aux prêtres du pays en vue de la collecte de fonds organisée pour l’Église canadienne les 25 et 26 septembre prochain. L’archevêque de Winnipeg y détaille les défis actuels du ministère pastoral dans le pays, entre pandémie et réconciliation sur la mémoire autochtone.

«Bien qu’il soit difficile de comprendre toute l’étendue de la pandémie sur la société canadienne, nous reconnaissons facilement, néanmoins, les expériences communes qui ont touché toutes les régions: les communautés en confinement, les fournisseurs et les établissements de soins de santé débordés, les entreprises en difficulté et les conséquences mentales, émotionnelles et physiques sur les familles, les amis et les proches», assure d’emblée le président de la conférence épiscopale canadienne, Mgr Richard Gagnon, en poste depuis 2019.  

Réflexion sur les traumatismes intergénérationnels

L’archevêque de Winnipeg, dans la province de Manitoba, évoque aussi «la période de tristesse» liée aux résultats des enquêtes sur les lieux de sépulture des anciens pensionnats indiens. «Ces résultats ont ravivé dans tout le pays le traumatisme des survivantes et survivants des pensionnats indiens, de leurs familles et de leurs communautés. Et cela a touché tous les Canadiens et Canadiennes, quelle que soit leur foi», explique Mgr Gagnon.

 «En tant qu’évêques, nous avons vu clairement la douleur et la souffrance du passé et nous avons renouvelé notre engagement à continuer de marcher aux côtés des peuples autochtones dans le présent afin de trouver une plus grande guérison et réconciliation pour l’avenir, affirme-t-il, évoquant le travail de l’épiscopat canadien pour réfléchir «à l’héritage des pensionnats et aux traumatismes intergénérationnels qu’ils ont causés». 


Mgr Gagnon explique par ailleurs que les évêques de nombreux diocèses canadiens se disent prêts à examiner la possibilité d’éventuelles nouvelles initiatives locales ou régionales de collecte de fonds «pour soutenir la guérison et la réconciliation».

Malgré les défis, l’archevêque canadien encourage à «l’effusion de charité, de créativité et d’innovation pour partager la Bonne Nouvelle du Christ dans les communautés».

Audience du Pape aux autochtones du Canada

Une rencontre entre le Pape François et une délégation de peuples autochtones, des Premières nations, des Métis et des Inuits, aura lieu au Vatican en décembre prochain. L’évêque de Rome devrait rencontrer chacun des trois groupes distincts de délégués, avant une dernière audience avec tous les délégués réunis le 20 décembre 2021.

Après le traumatisme provoqué par la découverte de 215 tombes sur le lieu de l’ex-pensionnat de Kamloops, en Colombie britannique, le chef de la Première nation Cowessess a annoncé le 24 juin la découverte de 751 tombes non marquées d'enfants dans le cimetière de l'ancien pensionnat autochtone de Marieval, dans le sud-est de la province du Saskatchewan. Ces découvertes ont ravivé le traumatisme identitaire de ces populations qui furent l’objet d’une tentative d’assimilation au modèle occidental, tant de la part de l’État canadien que de l’Église.


17 septembre 2021, 12:35