Recherche

Vatican News
Mgr Ilias Ishaq, de l'Église apostolique assyrienne de l'Orient, Mgr Ghattas Hazim, évêque grec-orthodoxe de Bagdad, et père Mina Al Ureshalimi de l'Église copte orthodoxe, devant la Maison d'Abraham, à Ur le 6 mars 2021. Mgr Ilias Ishaq, de l'Église apostolique assyrienne de l'Orient, Mgr Ghattas Hazim, évêque grec-orthodoxe de Bagdad, et père Mina Al Ureshalimi de l'Église copte orthodoxe, devant la Maison d'Abraham, à Ur le 6 mars 2021.   (AFP or licensors)

L’Irak veut valoriser le tourisme religieux à Ur, dans les pas d’Abraham

Une délégation d'ecclésiastiques chrétiens de la région d'Irak et du Golfe, vont prier ensemble en la demeure d'Abraham, père des croyants, samedi 8 mai. Ils soutiennent de concert avec les autorités nationales et locales la revalorisation des pèlerinages à Ur, site plurimillénaire, fondateur pour les trois monothéismes.

Une douzaine de représentants de différentes Églises chrétiennes du monde entier sont attendus dans les prochains jours à Ur des Chaldéens, la cité antique d'où, selon la tradition, le patriarche Abraham, père des croyants, a initié son voyage.

Samedi 8 mai, les membres de la délégation prieront ensemble en la demeure d'Abraham, dans un pèlerinage unique qui exprime aussi l'espérance de voir le flux des pèlerinages redémarrer et s'accroître dans cette région, lorsque l’Irak verra le bout de la pandémie et de ses conséquences.

Installation de l'exarque de Bassorah et du Golfe 

Cette visite de représentants chrétiens à Ur se tient à l’occasion de l'installation officielle de l'évêque syrien catholique Mgr Firas Mundher Drdr comme exarque patriarcal de Bassorah et du Golfe.

La cérémonie d'installation a lieu à Bassorah vendredi 7 mai, en présence du patriarche d'Antioche des syriens catholiques, Ignace Youssif III Younan. Le lendemain, samedi 8 mai, le patriarche et les autres ecclésiastiques présents effectueront leur visite à Ur.

Dans le sillage de la venue du Pape 

Selon la presse locale irakienne, la venue de cette délégation d'ecclésiastiques fait partie de la tentative, soutenue par les autorités locales et nationales, de valoriser la région d'Ur des Chaldéens en tant que destination de pèlerinage, après que ce lieu crucial pour l'histoire du salut a accueilli l'un des moments clés du voyage apostolique du Pape François du 5 au 8 mars dernier.

L'espoir de voir le tourisme religieux et archéologique se développer à Ur et dans l'ensemble du gouvernorat irakien de Dhi Qar a déjà été au centre des discussions entre les représentants des Églises et les autorités civiles locales et nationales, de même pour l’appel à consacrer plus d'attention et de ressources au secteur du tourisme.

Vers le développement d'infrastructures touristiques 

L'inspection des antiquités de Dhi Qar a en effet déjà étudié la possibilité d'impliquer ONG et organismes internationaux en tant que partenaires potentiels de projets visant à développer des infrastructures touristiques autour de l'ancienne ville d'Ur.

“L'emplacement de la «Maison d'Abraham» à Ur représente une incitation potentielle et indéniable pour encourager le tourisme religieux dans la région.”

Le plus grand pèlerinage effectué par les chrétiens irakiens ces dernières années est précisément celui qui, en avril 2016, a vu environ 200 chaldéens de Bagdad se rendre jusqu'à Ur. L'évêque chaldéen Mgr Basil Yaldo et sept prêtres, des chrétiens appartenant à différentes communautés et paroisses de Bagdad, avaient vécu ce pèlerinage comme un «moment fort» dans l'esprit de l'Année de la Miséricorde.

À cette occasion, une liturgie eucharistique a été célébrée sur le site archéologique, non loin de la Ziggourat sumérienne, sous une tente érigée en mémoire de celle d'Abraham.

(Avec Fides)

07 mai 2021, 11:04