Recherche

Vatican News
Statue de saint Joseph avec l'Enfant-Jésus dans le quartier juif de Brooklyn à New-York (États-Unis), le 18 mars 2021. Statue de saint Joseph avec l'Enfant-Jésus dans le quartier juif de Brooklyn à New-York (États-Unis), le 18 mars 2021.   (©Athos - stock.adobe.com)

États-Unis: à New-York, le diocèse de Brooklyn en proie à des vandalismes

Une statue de l'Enfant Jésus dans les bras de la Vierge Marie a été décapitée, et un crucifix a été jeté au sol et endommagé. Ces deux actes de vandalisme ont frappé le diocèse de Brooklyn (New-York, États-Unis) entre le 14 et le 17 mai. Le premier a eu lieu sur le terrain des bureaux administratifs du diocèse; le second a été perpétré en l'église de Saint Attanasio à Bensonhurst, un quartier de Brooklyn.

La réaction du diocèse de Brooklyn a été immédiate. Mgr Anthony M. Hernandez, modérateur de la Curie diocésaine, a exprimé une grande appréhension face à cet incident: «nous sommes résolument inquiets que ce qu’il s’est passé, soit un crime de haine contre les catholiques».

Dans la foulée, toutes les églises de Brooklyn ont appelé à «être sur le qui-vive», et invité la NYPD, la police new-yorkaise, à «augmenter les patrouilles de surveillance dans les zones où se trouvent des lieux de culte». «La haine et l'intolérance envers la foi catholique et toute autre foi n'ont pas leur place ici», s’est indigné Mgr Hernandez.

«Un triste acte de haine»

Le curé de l’église catholique romaine Sant'Attanasio, Mgr David Cassato, a été le premier à trouver le crucifix renversé et endommagé: «la découverte de cet acte de haine a été le jour le plus triste de mes vingt années passées dans la paroisse». «Heureusement, la haine ne gagne jamais. Nous sommes et devons être une communauté qui continue à partager le message du Ressuscité, celui de l'amour, de l'espérance et du pardon», a-t-il ajouté. 

 

Entre-temps, le diocèse qui compte 1,5 millions de catholiques a déjà pris des mesures pour restaurer les deux sculptures vandalisées, qui seront bientôt remplacées, tandis que vendredi dernier, les fidèles ont participé à un moment de prière communautaire pour la fin de ces agissements.

Des sanctions pénales renforcées

Ces crimes font suite à de graves incidents de vandalisme dans des institutions juives de la section Riverdale du Bronx en avril dernier, où des fenêtres ont été brisées. Un homme a été arrêté pour vandalisme mais a été libéré par un juge.

La semaine dernière, le conseil municipal de New-York a adopté à l’unanimité un projet de loi qui ferait passer les sanctions pénales pour la dégradation des églises, des synagogues et des mosquées de 500 $ à 1 000 $.

19 mai 2021, 14:14