Recherche

Vatican News
Tombe dans un cimetière de Manaus au Brésil, le 22 janvier 2021. Tombe dans un cimetière de Manaus au Brésil, le 22 janvier 2021.   (AFP or licensors)

Les évêques brésiliens achèvent leur assemblée plénière

La gestion brésilienne de la pandémie a largement occupé les travaux de l'épiscopat, réuni en plénière durant cinq jours. Les évêques ont aussi fait part de leur reconnaissance au Souverain pontife argentin pour la démonstration de sa proximité.

L’assemblée plénière des évêques brésiliens, initiée lundi, s’est clos aujourd’hui. Son thème central était «la Parole de Dieu», sur la base des Orientations générales pour l'action évangélisatrice de l'Église au Brésil. Les évêques ont également discuté de plus de 30 autres questions concernant les statuts sur la vie de l'Église et l'évangélisation et les graves conséquences de la pandémie. Selon les données officielles, le Brésil compte plus de 13,6 millions de cas de coronavirus et plus de 362 000 décès.

Tous les Brésiliens touchés de près ou de loin 

«Ce pays bien-aimé fait face à l'une des épreuves les plus difficiles de son histoire», avait déclaré le Pape François, dans son message au peuple brésilien, envoyé aux évêques, réunis en assemblée. La pandémie au Brésil a touché tout le monde, "ne pas être infecté ne signifie pas être indemne, car d'une manière ou d'une autre, nous avons tous été profondément touchés", a ainsi affirmé Mgr Joaquim Mol, président de la Commission pastorale épiscopale pour la communication lors de la conférence de presse jeudi. 

 

De nombreuses initiatives de solidarité de la part de l'Église dans ce contexte où le chômage et la pauvreté augmentent voient le jour. L'Église brésilienne a également encouragé la lecture de la Parole de Dieu, la prière du Rosaire et l'écoute des personnes en difficulté.

Un mouvement pour défendre eaux et forêts?

Il a également été souligné que, ces derniers mois, les activités minières ont augmenté et la déforestation s'est accrue en Amazonie, et que l'Église demeure aux côtés des peuples indigènes en essayant de répondre à leurs demandes d'aide. L'archevêque de Manaus, Mgr Leonardo Ulrich Steiner, a proposé la création d'un mouvement dans tout le Brésil, en partant de l'Amazonie, pour la défense de la forêt et de l'eau et de l'assainissement de base dans les grandes villes.

La gratitude envers le Pape 

Enfin, il a été rapporté que la pandémie a causé la mort de six évêques et de nombreux prêtres et que, par conséquent, davantage de précautions sont nécessaires dans les diocèses pour éviter la propagation du Covid-19. Mgr Leonardo Ulrich Steiner a également rappelé que pendant la pandémie, trois évêques ont reçu des appels téléphoniques du Pape François et ont qualifié ce geste de «consolant», ce qui a incité bon nombre d'évêques «à appeler leurs prêtres et leurs diacres», suscitant chez les prêtres un sentiment de gratitude.

16 avril 2021, 18:30