Recherche

Vatican News
L'Université pontificale Grégorienne de Rome, qui abrite le futur Institut pour l'Anthropologie. L'Université pontificale Grégorienne de Rome, qui abrite le futur Institut pour l'Anthropologie. 

Le centre de protection des mineurs de la Grégorienne se réforme

Hébergé par l’Université pontificale grégorienne de Rome, ce centre, fondé en 2012, devient l'Institut d'Anthropologie, élargissant ainsi son champ de compétence universitaire.

Le 1er septembre 2021, le Centre pour la protection de l'enfance (CCP) de l'Université pontificale Grégorienne de Rome deviendra officiellement "l'Institut d'Anthropologie et d'Études interdisciplinaires sur la dignité humaine et le soin" (l'IADC). Un changement de nom qui correspond à l'évolution de cette structure née en 2012, dans le cadre des efforts de l'Église catholique pour lutter contre les abus sexuels et de pouvoir sur mineurs. 

Cette transformation, approuvée par la Congrégation pour l'Éducation Catholique permettra au centre d'étendre son champ d'action, de délivrer des diplômes universitaires et de développer son propre corps professoral, précise un communiqué du CCP. «L'IADC poursuivra et développera la contribution actuelle du CCP à la communauté universitaire, en se concentrant spécifiquement sur les études interdisciplinaires sur la dignité humaine et les soins. Comme son nom l'indique, l'IADC fournira une approche proactive et positive de sujets aussi sensibles que la prévention, l'intervention et la protection contre les abus sexuels» peut-on lire encore dans le communiqué. 

Par cette décision, l'université Grégorienne «réitère et intensifie son engagement dans le travail de la protection des mineurs et des personnes vulnérables et le soutien à des environnements sûrs qui favorisent le le respect de la dignité humaine» a souligné le recteur de l'université pontificale jésuite, le père Nuno da Silva Gonçalves. 

Depuis, 2016, le CCP avait ouvert un diplôme en "protection des mineurs" pour des étudiants du monde entier, cherchant à se former spécifiquement sur les réponses pastorales et psychologiques à apporter face à ce fléau. 

 

27 avril 2021, 15:56