Recherche

Vatican News
Un évêque protestant et un évêque catholique bénissent l'assemblée lors d'une célébration oecuménique organisée à la cathédrale de Berlin le 8 mai 2020, à l'occasion du 75e anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale. Un évêque protestant et un évêque catholique bénissent l'assemblée lors d'une célébration oecuménique organisée à la cathédrale de Berlin le 8 mai 2020, à l'occasion du 75e anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale.  (ANSA)

Les confessions chrétiennes en Allemagne organisent une année de l’œcuménisme

Les Églises chrétiennes d'Allemagne célèbrent l'Année de l'œcuménisme en 2021 afin de renforcer leurs relations par le dialogue et le partage.

L'année a été officiellement ouverte à Hambourg le dimanche 24 janvier, au cours d'une Divine Liturgie présidée par l'archiprêtre orthodoxe Radu Constantin Miron, président de l'Association des Églises chrétiennes d'Allemagne (ACK), à l'occasion de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens.

Dans son sermon, il a souligné que pour les chrétiens, la foi et l'action sont inséparables, rappelant le thème choisi pour la Semaine de prière de cette année – «Demeurez dans mon amour et vous porterez beaucoup de fruits» (Jn 15, 5-9). «Porter du fruit signifie pour nous, en même temps, agir concrètement envers nos voisins et grandir dans l'Esprit Saint sur lequel cette action est basée», a souligné le président de l'ACK.

L'Église catholique était représentée par l'évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Hambourg, Mgr Horst Eberlein, qui a fait remarquer que la célébration annuelle de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens est un mémorial du long cheminement que les Églises ont fait ensemble au cours des dernières décennies. «Elle nous encourage à continuer sur la bonne voie vers l'unité, surtout maintenant que la crise du Coronavirus bloque notre regard sur bien d'autres choses: elle nous aide à nous concentrer à nouveau les uns sur les autres», a déclaré l'évêque catholique.

Une mission commune de consolation face à la pandémie

Pour sa part, l'évêque luthérienne Kirsten Fehrs, également présent à la célébration, a souligné qu'en se réunissant, les Églises chrétiennes envoient un «message fort de solidarité», à une époque où la pandémie de Covid-19 provoque une polarisation encore plus grande dans le monde: «Rassembler ceux qui sont divisés, réconcilier ceux qui se battent, réconforter ceux qui ont peur et prier pour nos voisins, proches et lointains, est notre mission commune qui dépasse nos frontières confessionnelles et religieuses», a-t-elle déclaré. Le pasteur Uwe Onnen, président de l'ACK à Hambourg, a également souligné que l'œcuménisme est un «travail de réconciliation constructif» qui montre à tous que parler et s'écouter les uns les autres et marcher ensemble vaut la peine.

Dans un message écrit pour l'occasion, le maire de Hambourg, Peter Tschentscher, a fait remarquer, pour sa part, que la diversité des cultures et des religions qui se respectent mutuellement fait partie intégrante de l’identité de cette ville allemande cosmopolite, où les différentes communautés religieuses s'engagent à créer des occasions de rencontres, d'échanges et de coopération.

La Semaine de prière pour l'unité des chrétiens s'est achevée lundi, en la fête de la conversion de saint Paul. À Rome, le pape François n'a pas pu présider les dernières Vêpres œcuméniques dans la Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs en raison de sa sciatique. La prière du soir a été conduite par le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens.

Vatican News Service - LZ

26 janvier 2021, 12:24