Recherche

Vatican News
Religieuses à la chapelle Notre Dame de Santa Cruz à Oran, Algérie. Religieuses à la chapelle Notre Dame de Santa Cruz à Oran, Algérie.   (AFP or licensors)

Algérie: à Noël, l’évêque du Sahara invite à sourire derrière les masques

Aux deux mille catholiques de son diocèse, l’évêque souligne que la pandémie actuelle est un moment où la joie se cache derrière des masques, où nous nous embrassons à distance, mais qu'en Christ «nous restons en pleine santé spirituelle, nous sommes dans la joie du "vrai Noël"».

Ce ne sera pas un Noël comme les autres, mais il peut être vécu dans la joie en célébrant la naissance de Jésus. C'est ce qu'écrit Mgr John Gordon MacWilliam, père blanc, évêque de Laghouat-Ghardaïa en Algérie, dans l'éditorial du nouveau numéro de "En chemin", le magazine du diocèse.

Un Noël pas comme les autres

Dans notre diocèse du Sahara, nous n’avons pas beaucoup d’enfants chrétiens, mais nous avons souvent la joie de rencontrer les enfants qui nous entourent, explique l'évêque de Laghouat-Ghardaïa. «Nous ne verrons pas les larmes de ces petits qui vivront cette année un Noël ‘pas comme les autres’ - privés des traditions et des réunions familiales, des cadeaux et des papas-noëls qui sont, peut-être, pour eux, l'essentiel. Pour nous, adultes mais toujours aussi un peu ‘enfants’ dans nos cœurs, notre Noël, sera aussi ‘pas comme les autres’». 

 

«Sourions bien derrière nos masques, envoyons nos vœux avec pleine allégresse, lavons nos mains avec vingt secondes de prière pour nos amis et pour nos persécuteurs, soyons avec Jésus dans l’absence comme nous étions dans la présence. Faisons de notre pandémie un Noël pas comme les autres – un Noël de joie avec ou sans sapins et décorations. Un Noël ‘virtuel’ où la présence de Jésus, bébé de la crèche, s’agrandit trente, soixante même cent fois comme sur le zoom de nos ordinateurs. Un Noël inoubliablement joyeux», poursuit Mgr MacWilliam dans son message. L'Algérie a prolongé cette semaine de deux semaines ses mesures de confinement, en en allégeant quelques-unes notamment sur la réouverture des commerces. 

Créé en 1870, le diocèse de Laghouat s’étend sur une superficie de plus de deux millions de Km², et recouvre la partie Sud de l’Algérie dont le Sahara. La communauté chrétienne de ce lieu est surtout formée par les migrants sub-sahariens et employés des sociétés pétrolières. Cette Église de Laghouat a aussi été le lieu de naissance de la famille spirituelle de Charles de Foucauld. En effet celui-ci a vécu 15 ans dans le sud algérien avant d’y mourir le 1er décembre 1916. Son tombeau se trouve à El-Meniaa (ancienne El-Golea).  

19 décembre 2020, 10:41