Recherche

Vatican News
Messe d'hommage à Negombo en avril 2020, un an après les attentats meurtriers de Pâques 2019 au Sri Lanka. Messe d'hommage à Negombo en avril 2020, un an après les attentats meurtriers de Pâques 2019 au Sri Lanka.   (AFP or licensors)

Attentats de Pâques, Sri Lanka: l’Église mobilise le gouvernement sur les victimes

Le sort des familles touchées par les attentats de Pâques du 21 avril 2019 a été au centre d'une rencontre ces derniers jours entre le cardinal Malcolm Ranjith, archevêque de Colombo, la capitale économique du Sri Lanka, et le Premier ministre de l’île, Mahinda Rajapakse, vainqueur des élections du 5 août dernier.

Au cours de l’entretien, le Premier ministre Rajapakse a fait le point sur les initiatives prises par le gouvernement pour soutenir les familles touchées: notamment la reconstruction des maisons détruites par les explosions, les interventions auprès des banques pour obtenir le report de paiement des hypothèques et les soins de santé aux personnes blessées lors des attentats, rapporte l’agence Ucanews (Union of Catholic Asian News). À ce jour, 33 maisons ont été attribuées aux familles des victimes tandis que 24 sont en construction.

Enquête en cours, toujours pas de procès

Cependant, le problème de l'enquête sur les commanditaires de l'attentat revendiqué par le groupe État islamique et la responsabilité du gouvernement de Colombo pour ne pas l'avoir empêché, demeure. Le procès n'a pas encore commencé. En octobre dernier, la libération d'un autre des sept suspects arrêtés il y a quelques mois, a provoqué un tollé sur l’île. 

 

Ces attentats perpétrés le 21 avril 2019 contre trois églises pendant que les fidèles assistaient à la messe de Pâques, ainsi que contre trois hôtels, avaient fait au moins 279 morts, dont des dizaines d'étrangers, et plus de 500 blessés.

Ces derniers mois, l'Église srilankaise a demandé à plusieurs reprises que la vérité soit établie rapidement, remettant également en question les responsabilités et la négligence du gouvernement précédent. Le 30 août dernier, le cardinal s'est adressé au nouveau cabinet, lui demandant de tenir les promesses faites par la précédente équipe, avec «des enquêtes adéquates sur les faits».

19 décembre 2020, 15:33