Recherche

Vatican News
Deux fidèles de la Basilique submergées par le choc et l'émotion Deux fidèles de la Basilique submergées par le choc et l'émotion  (ANSA)

Père Yves-Marie Lequin: «Cette violence est un défi de plus pour la fraternité »

Peu après l’attentat de la basilique Notre-Dame de l’Assomption, nous avons interrogé le père dominicain Yves-Marie Lequin qui vit à Nice où il est aumônier des artistes. Une invitation à regarder en face la mort et la violence pour mieux la dépasser.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel-Cité du Vatican

La communauté catholique de Nice est sous le choc après l’attaque qui a visé ce jeudi matin la basilique Notre-Dame, au cœur de la ville. Le faisceau de présomption d’un attentat terroriste visant un symbole chrétien est très fort, en cette période de la Toussaint où les menaces d’attentat étaient plus nombreuses.

 

A quelques kilomètres de la basilique Notre-Dame de l’Assomption vit le père dominicain Yves-Marie Lequin, aumônier du milieu artistique pour le diocèse de Nice. Il avait vécu en première ligne l’attentat meurtrier du 14 juillet 2016 qui avait tué 86 personnes sur la promenade des Anglais, portant les premiers soins aux victimes.

Un travail nécessaire pour cultiver la fraternité

Pour lui, cette nouvelle attaque contre un lieu de culte confirme que les églises et la communauté catholique sont bien des cibles de cette violence terroriste absurde, comme le rappelle la mort du père Jacques Hamel, quelques jours après l’attentat de Nice. Mais le prêtre dominicain invite à ne pas se laisser piéger par ce cycle de la violence stérile et rappelle l’urgence de travailler à la fraternité. Un discours qui ne va pas de soi, mais qui «est un effet de la Grâce qui demande un énorme travail» souligne t-il.

 

Passées les premières heures d’émotion légitime après ce nouvel accès de violence meurtrière, le père Lequin nous livre une réflexion sur la nécessité, selon lui, des mesures à prendre pour désarmer cette violence terroriste et donner un sens à cette souffrance. Un témoignage qui invite à dépasser nos peurs et, quelques jours avant la commémoration des défunts, rappelle le sens chrétien de la mort, dans des sociétés où elle a souvent été évacuée:

Le témoignage du père Yves-Marie Lequin
29 octobre 2020, 16:02