Recherche

Vatican News
Une jeune bénévole place des marqueurs sur les bancs de l'église Saint Augustin à Manille, le 14 mai 2020 Une jeune bénévole place des marqueurs sur les bancs de l'église Saint Augustin à Manille, le 14 mai 2020  (ANSA)

À Manille, les jeunes portent la communion aux malades et aux personnes âgées

Aux Philippines, l’archidiocèse de Manille encourage les jeunes à s’engager en tant que bénévoles pour des services liturgiques et pastoraux, comme le fait d’apporter la communion aux plus fragiles. La plupart des églises restent fermées dans la capitale en raison des mesures liées à la pandémie de Covid-19.

«Nous avons besoin de davantage de bénévoles, maintenant puisqu'il y a de nouveaux ministères et services à exercer ou à renforcer dans cette situation [de pandémie]», explique Mgr Broderick Pabillo, administrateur apostolique de Manille, dans une note envoyée à l’agence Fides. «Nous allons devoir porter l'Eucharistie aux malades et aux personnes âgées chez eux. Nous allons avoir besoin de personnes qui nous aident à conserver la juste distance physique et à désinfecter régulièrement nos églises», précise Mgr Pabillo.

Un appel entendu

Au cours des derniers mois, la Conférence épiscopale des Philippines avait déjà demandé aux paroisses de former un plus grand nombre de jeunes afin qu'ils deviennent ministres extraordinaires de la communion de manière à ce qu’ils portent les hosties consacrées dans les maisons. «Nous avons fortement besoin de bénévoles plus jeunes. Je voudrais faire appel à nos bénévoles âgé des paroisses: aidez-nous à recruter un ou eux jeunes pour prendre votre place dans les services pastoraux» a demandé Mgr Pabillo.

Maria Christine Cabato, une étudiante de 23 ans, témoigne auprès de Fides: «Je suis prête et heureuse de faire du bénévolat pour le service de l'Église». Marcus Garcia, enseignant de 26 ans, déclare pour sa part : «Je désire être un jeune ministre laïc et porter la Communion aux malades et aux personnes âgées».

Pour les plus âgés, le service de la prière

De leur côté, les personnes âgées sont spécialement invitées à la prière, «qui n'est pas seulement importante mais indispensable au sein de l'Église», souligne l’administrateur apostolique. Les personnes âgées, a-t-il ajouté, «doivent avoir soin d'accompagner les activités de l'Église par leur prière et les offrandes, spirituelles et matérielles. Elles peuvent être nos intercesseurs dans la prière en ce moment de crise». Mgr Pabillo espère aussi une réouverture prochaine des églises et la reprise progressive des services liturgiques «que nous estimons essentiels pour la vie de notre peuple».

Dans différents diocèses des Philippines, les messes sont transmises en direct sur les réseaux sociaux, tandis que les fidèles restent chez eux à cause de l'urgence sanitaire. Avec l'augmentation du nombre des cas de contamination – presque 26 000 ce 15 juin dans tout le pays, et 1088 décès – la métropole de Manille – 12 millions de résidents mais environ 20 millions d'habitants réels – est actuellement encore soumise à l'état de quarantaine décrété le 16 mars dernier par le gouvernement, et incluant des restrictions très sévères en ce qui concerne les services religieux. 

15 juin 2020, 14:48